Livres Critique

Derniers jours à Alep.

 

 

 

 

 

   Au-delà d'une course haletante entre Paris et Alep, ce roman d'espionnage fort bien  mis en scène offre des personnages denses, de l'imagination et du réalisme autour de la quête du père. Ce premier roman palpitant se lit d'une traite.

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

" Mathias est un jeune cancérologue émérite. Cancérologue par vocation. Ce mal a emporté son père lorsqu’il était enfant. Seulement quand 25 ans plus tard, il voit apparaître le visage de son père sur une chaîne info, sa vie bascule. D’autant que l’homme est recherché pour terrorisme… Mathias se lance alors dans une traque hasardeuse pour retrouver son géniteur. Il ne peut se douter des dangers qui l’attendent. Il arrive au moment même où cette organisation s’apprête à semer la terreur sur l’Occident, à le mettre à ses pieds… Mathias aura-t-il le courage d’aller jusqu’au bout ? Saura-t-il affronter les secrets qu’il veut percer ?

Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour instaurer
la terreur ?

Derniers jours à Alep, parmi la sélection du Prix Balais de la découverte de Saint-Malo !"

 

 

 

L'auteur : Après un cursus scientifique et avec un diplôme d’ingénieur en poche, une entrée dans le monde littéraire n’était pas forcément une évidence. Pourtant, après une dizaine d’années passées dans l’industrie, j’ai repris une plume que j’avais délaissée au sortir de l’adolescence. Ce premier roman, qui comporte certains aspects personnels, était là depuis longtemps, il fallait un peu de maturité pour le laisser prendre son envol. Breton de naissance, j’ai grandi dans le Finistère du côté de Morlaix où j’ai effectué toute ma scolarité. A 38 ans, marié et père de deux enfants, cadre dans l’industrie, je malmène aujourd’hui mes personnages depuis notre Vendée d’adoption.

 

 

 

Derniers jours à Alep.
Par Guillaume Ramezi

French Pulp éditions – Editeur de littérature populaire française

 

frenchpulpeditions.fr

 

Isbn : 9791025102947 ; 336 pages ; 18 €uros



25/07/2018
0 Poster un commentaire