Livres Critique

Carbone connexion

 

 

 

 

 

 

 


    Aline Robert explore la plus grande escroquerie jamais mise au jour en France : l'arnaque à la taxe carbone. Elle consistait à subtiliser les avances de TVA sur   quotas-carbone attribuées aux entreprises les plus polluantes ( On se rappellera que celles-ci pouvaient les revendre ou racheter ceux des entreprises n'ayant pas dépensé les leurs ).  Or, les sommes disparues furent vertigineuses : près de 1,6 milliard d’euros de pertes pour la France en un an, 6 milliards pour les pays de l' Union Européenne.  Croyez-vous que les organismes débiteurs ont récupéré leurs billes ? Que nenni, nous explique Aline Robert dans cette enquête ultra-documentée d'où il ressort que l'escroquerie a profité à "une dizaine de familles, une centaine de personnes en tout, rendues extrêmement riches par une activité criminelle" (p. 214). Sur les 1,6 milliards envolés en France, l'Etat n'aurait récupéré que 31,8 millions d'euros ... Pire encore, personne ne s'est interposé pour "mettre un terme au pillage des finances publiques" (p.15.) Il faut absolument lire ce document /réquisitoire qui fait froid dans le dos tant les institutions se sont avérées aveugles, voire, à la limite de la complicité.

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Le plus grand casse du monde est récent : entre 10 et 20 milliards d'euros ont été subtilisés aux États européens sur le marché du carbone sous la forme d'une escroquerie à la TVA.
Malgré les alertes des acteurs de marché, l'administration a mis des mois à réagir. Pendant ce temps, de nombreuses mafias ont fondu sur la fraude, qui rapportait 20 % en deux heures. Certains fraudeurs sont devenus riches à centaines de millions. Mais au prix de quatre meurtres, un enlèvement, et de multiples épisodes de corruption, dont l'affaire du commissaire Neyret. Les « mecs du CO2 » ont désormais les moyens d'investir dans des arnaques de taille gigantesque.
Pourtant, au départ, ils n'étaient rien. C'est le cas de Frédéric, de Raphaël ou du Maigrichon. Comment, pourquoi, à quel prix sont-ils devenus des caïds du carbone ? De sources officielles en confidences officieuses, l'auteur mène l'investigation depuis trois ans et nous révèle une histoire de sang, de sous et de coups tordus."

 

 

 

 

L'auteure : Aline Robert, diplômée de Sciences Po Paris, est journaliste indépendante. Elle explore l'actualité économique et celle des matières premières. Dès 2009, elle est la première à découvrir la casse qui a frappé le marché du CO2, et à enquêter sur le sujet.

 

 

 

Carbone connexion.

Le casse du siècle.

Par Aline Robert

Editions Max Milo

Max Milo

https://www.maxmilo.com/

Isbn : 9782315003655. Mai 2016. 220 pages. 18 €uros.

 



04/12/2017
0 Poster un commentaire