Livres Critique

Une histoire de la résistance en Europe 1940-1945

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décloisonnée des limites nationales, cette histoire de la Résistance en Europe offre des perspectives novatrices pour mieux comprendre les événements compris entre 1940 et 1945. Ce livre détaillé et abordable bat en brèche moultes idées reçues. Il nous permet, notamment, de mieux comprendre la situation des pays voisins de la France, comme la Belgique, les Pays-Bas, la Norvège, le Danemark et l'Italie.   Olivier Wieviorka y renouvelle profondément notre regard en éclairant les événements complexes d'un jour nouveau.

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"La résistance en Europe de l'Ouest a longtemps été considérée comme un phénomène national. Et elle a, de longues années durant, été analysée comme telle, les historiens privilégiant, pour l'étudier, le cadre de leur pays. Pourtant, si les facteurs internes jouèrent un rôle central dans sa naissance, la part des Anglo-Américains dans sa croissance fut éminente : en Norvège comme au Danemark, aux Pays-Bas comme en Belgique, en France et en Italie, l'armée des ombres n'aurait pu croître sans le soutien de Londres d'abord, de Washington ensuite. Il convenait dès lors de décloisonner les frontières et d'élargir les horizons pour offrir la première histoire transnationale de la résistance en Europe occidentale.
Pour ce faire, Olivier Wieviorka a étudié l'organisation puis l'action des forces clandestines et des gouvernements en exil de six pays occupés entre 1940 et 1945. En scrutant le rôle de la propagande, du sabotage et de la guérilla dans cet espace ouest-européen, il invite à reconsidérer sans tabou l'action de la résistance, ainsi que ses relations, tantôt cordiales, tantôt conflictuelles, avec les Alliés et les pouvoirs installés à Londres. Tout en mesurant la singularité de chaque pays, ce prisme original lui permet de pointer la communauté de destin qui unit cet ensemble appelé à être libéré par les troupes anglo-américaines.
L'auteur lève également le voile sur l'importance des finances, de la logistique et de la planification des grands Alliés dans le développement des forces clandestines, une donnée largement occultée lors des libérations. Il interroge, in fine, l'efficacité de l'armée des ombres, donc de la guerre subversive, dans la chute du IIIe Reich."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur : Historien, professeur à l’Ecole normale supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale, auxquelles il a consacré plusieurs livres, dont une Histoire du Débarquement en Normandie qui fait autorité et une Histoire de la résistance acclamée par la critique, primée par l’Académie française et plébiscitée par le public. Il a également codirigé, avec Jean Lopez, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une histoire de la résistance en Europe Occidentale

par Olivier Wieviorka

Editions Perrin

www.editions-perrin.fr

ISBN : 9782262066543 ; janvier 2017 ; 450 pages ; 25 €uros



05/03/2017
0 Poster un commentaire