Livres Critique

Tu me vertiges

 

 

 

 

 

 

 

      C'est l'histoire d'une passion  entre  deux figures célèbres  au sommet de leur gloire, lui venant de publier l'Etranger, elle triomphant sur les planches comme au cinéma.   Ayant bien connu Maria Casarès, dont elle fut l'amie intime,  Florence M.-Forsythe nous offre un récit fouillé dans lequel elle retrace l’histoire d’amour vécue entre la comédienne et  Albert Camus. Ce livre ne se limite pas à faire comprendre les affinités du couple : il nous plonge  dans les vicissitudes de l'occupation et de l'après-guerre.   Surtout, l'auteure restitue l'atmosphère stimulante du Paris romantique et de Saint-Germain-des-Prés quand les cafés, les théâtres, les clubs de Jazz ou   les caves   grouillèrent à nouveau  d'animation.  Posant un regard tendre et protecteur sur ses personnages,  Florence M.-Forsythe noue subtilement l'intrigue en reconstituant des scènes vécues. On reste conquis par le charme intemporel de cette histoire d'amour.

 

 

  

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

 

"En 1944, Maria Casarès et Albert Camus se croisent à une soirée chez les Leiris. Elle est Espagnole, ardente et comédienne en vue ; il a publié récemment son roman L’Étranger, fréquente Sartre et Beauvoir à Saint-Germain-des-Prés, lieu où se retrouvent les figures intellectuelles et culturelles de l’époque. Tous deux sont des exilés que le théâtre réunit dans une passion partagée. L’Espagne, la « seconde patrie » revendiquée par Camus les relie aussi. Très vite, ils deviennent amants. Nous sommes le 6 juin 1944, la nuit du Débarquement. Mais la guerre se termine et la femme de Camus le rejoint à Paris. Maria décide de rompre. Ils se retrouveront deux ans plus tard. Leur histoire reprend et devient un amour véritable.

Dans ce roman rythmé et virevoltant, construit autour des trois phases de l’histoire amoureuse de Maria et Albert (la rencontre, la rupture, l’amour vrai), le lecteur suit la trajectoire passionnelle des deux amants dans les hauts-lieux fréquentés par l’intelligentsia parisienne férue d’existentialisme, au théâtre et dans les les boites où l’on danse. Pour Camus, Casarès sera l’Unique ; et il restera, par-delà la mort, le seul homme qu’elle ait véritablement aimé."

 

 

 

 

 

 

L'auteur : Florence M.- Forsythe est metteur en scène, comédienne, productrice d’émissions pour France Culture. Elle a bien connu Maria Casarès avec qui elle avait une amitié profonde et complice. Elles ont collaboré ensemble autour d’un projet de film sur l’actrice. Elle est notamment l’auteur de Maria Casarès, une actrice de rupture (2013) et de Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps (2015).

 

 

 

Tu me vertiges

Par Florence M.-Forsythe

Le Passeur Éditeur

www.le-passeur-editeur.com/

Isbn : 978-2-36890-519-7 ; mars 2017 ; 410 pages  ; 21  

 



20/04/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres