Livres Critique

The Girls

zoom

 

 

 

 

 

 

  "Ca commence par la Ford qui remonte au ralenti l'allée étroite, le doux bourdonnement du chèvrefeuille qui épaissit l'atmosphère du mois d'août. Les filles assises à l'arrière se tiennent par la main, les vitres sont baissées pour laisser entrer le suintement de la nuit. La radio diffuse de la musique jusqu'à ce que le conducteur, nerveux soudain, l'éteigne d'un geste brusque..."  Ne vous y fiez pas.  Inspiré de l'affaire Manson ayant défrayé la chronique  à la fin des années 60 aux Etats-Unis, ce livre ne convient pas aux âmes sensibles. On y apprend comment une ado, plus ou moins électrisée par d'autres "girls", va se laisser subjuguer par un gourou démoniaque. L'auteure,  Emma Cline, transcende le fait divers sordide en nous montrant, notamment, comment l'élan juvénile peut  basculer dans la radicalisation meurtrière   :   « Depuis que j'avais rencontré Suzanne, ma vie avait pris un relief tranchant et mystérieux, qui dévoilait un monde au-delà du monde connu ». Abordant les sujets de l'influence et de la manipulation, ce roman abouti dissèque le long subterfuge du fonctionnement sectaire. L'auteure  ne se limite pas à administrer une claque magistrale à son lecteur : elle lui fait éprouver une foule d'émotions. Au-delà, elle l' impressionne durablement   en posant des questions essentielles, comme l'extrême solitude de l'adolescence.  

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Nord de la Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Fille unique et mal dans sa peau, elle n'a que Connie, son amie d'enfance. Lorsqu'une dispute les sépare au début de l'été, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Elle tombe sous la coupe de Suzanne, l'aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle d'une secte et de son leader charismatique, Russell. Caché dans les collines, leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l'adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s'y faire accepter. Tandis qu'elle passe de moins en moins de temps chez sa mère et que son obsession pour Suzanne va grandissant, Evie ne s'aperçoit pas qu'elle s'approche inéluctablement d'une violence impensable.

Dense et rythmé, le premier roman d'Emma Cline est saisissant de
perspicacité psychologique. Raconté par une Evie adulte mais toujours cabossée, il est un portrait remarquable des filles comme des femmes qu'elles deviennent.
"

 

 

 

 

L'auteure :  Emma Cline est née en Californie. Ses écrits de fiction ont paru aux Etats-Unis dans Tin House et The Paris review. Elle est la lauréate du prix plimpton 2014, The Girls est son premierroman ; il paraît aux Etats-Unis en juin 2016 chez Random House - qui a acquis les droits pour 2 millions de dollars -, et sera publié dans 34 pays étrangers.

 

 

 

 

 

The Girls

Par Emma Cline

Traduit de l'anglais ( Etats-Unis) par Jean Esch

Editions de la table Ronde - Quai Voltaire

Les Editions de La Table Ronde

www.editionslatableronde.fr/

ISBN : 9782710376569 ; août 2016 ; 33- pages ; 21 €uros
 

 



02/09/2016
0 Poster un commentaire