Livres Critique

Souvenirs. Une folle traversée de la Russie révolutionnaire.

 Nadejda Teffi - Souvenirs - Une folle traversée de la Russie révolutionnaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

    "Quand une tranche de vie se referme - nous avons l'impression qu'elle aurait encore pu se déployer, s'étirer, et que sa fin a été arbitrairement abrégée et interrompue. Tous les événements qui concluent cette tranche de vie, se télescopent, se mélangent, s'entremêlent de façon incohérente et inexplicable. La vie écrit ses oeuvres à la manière des romans d'autrefois" ( p. 280 )

 Nadejda Teffi, humoriste, chroniqueuse et auteure de pièces de théâtre, nous conte son ultime voyage en Russie après la révolution d'octobre 1917. Victime des tourbillons de l'époque, elle dresse un tableau sans concessions des événements : atrocités durant la guerre civile, corruption, misère des enfants, des hommes ou des réfugiés, comme à Novorossisk auprès des Arméniens. Sa plume raffinée et malicieuse nous entraîne dans un affolant voyage où tous les publics se mêlent : Russes blancs, serviteurs, seigneurs de la guerre, officiers,  bolcheviks et intellectuels en fuite... Privilégiant la relation des faits, quitte à " les exorciser par le rire" ( p. 10 ), cette "Baba Yaga", une "très gentille sorcière", comme elle se qualifie elle-même, captive son lecteur par son intelligence et son extraordinaire lucidité. Ce voyage en pleine guerre civile ne se limite pas à abonder d'anecdotes et d'images hautes en couleur : il sonne aussi comme un puissant baromètre de son époque.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Vingt ans après son arrivée à Paris, la grande satiriste et humoriste russe Nadejda Alexandrovna Lokhvitskaïa, plus connue sous le nom de Teffi (Saint-Pétersbourg 1872, Paris 1952) relate dans cet ouvrage son extraordinaire traversée de la Russie en pleine révolution. Sa prose toute en finesse dépeint, avec retenue, humour et délicatesse, le périple invraisemblable d’une troupe d’artistes quittant Moscou pour se produire en Ukraine, puis à Odessa, avant de fuir le pays dévasté.

Davantage qu’un reportage sur les événements tragiques d’un empire en décomposition, ce livre, qui se lit comme un roman, est une allégorie poétique de l’exil, émaillée de portraits inoubliables dont les lecteurs se souviendront avec tendresse.

Une oeuvre unique, une vision féminine, intime, lucide et drôle d’une tragédie au retentissement universel.

À Novorossiisk, tandis que le bateau qui l’emmène à Constantinople s’éloigne du quai, Teffi fixe sa patrie perdue: « De mes yeux grand ouverts jusqu’à être glacés. Je regarde. Sans bouger. J’ai transgressé ma propre interdiction. Je me suis retournée. Et voilà que, comme la femme de Loth, je me suis figée. Pétrifiée jusqu’à la fin des siècles, je verrai ma terre s’éloigner doucement, tout doucement. »

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "photos de nadejda teffi" 

L'auteure : Teffi était l’auteur le plus lu par l’émigration russe entre 1920 à 1940. Elle est enterrée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois.

 

 

 

Souvenirs. Une folle traversée de la Russie révolutionnaire.

Par Nadejda Teffi

Traduit du russe, préfacé et annoté par Mahaut de Cordon-Brache

Editions des Syrtes

editions-syrtes.com

EAN : 9782940523436 ; janvier 2017 ; 283 pages ; 19



15/05/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres