Livres Critique

Sauver la planète

1540-1.jpg

 

 


 

 

  Almir Narayamoga Surui compte parmi les figures emblématiques du Brésil moderne. Chef de la tribu Surui, il mène un combat résolu pour préserver l'Amazonie de la déforestation sauvage et des abus écologiques commis par les trusts mondiaux, tels que GDF-Suez.  Au-delà des difficultés à faire reconnaître les droits fondamentaux des indigènes, ce témoignage bouleversant  expose les moyens initiés   par les Indiens eux-mêmes afin de se doter d'un véritable arsenal écologique. Où l'on découvre que le paradoxe nature / culture cher à Lévi-Strauss se transcende ici dans l'alliance nature / culture numérique forgée par les peuples amazoniens. Ce livre passionnément sincère met en scène toutes les contradictions de la  "croissance" à l'heure du libéralisme sauvage. Ceux qui s'intéressent à l'avenir de la planète y découvriront une mine de richesses humaines.

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands activistes autochtones d’Amérique du Sud, Almir a été le premier Surui – un peuple indigène du Brésil – à faire des études universitaires. Diplômé en biologie, il s’est engagé dans la défense de ses terres ancestrales au péril de sa vie.

Avec l’aide d’une ONG écologiste, il a trouvé refuge aux États-Unis où il a rencontré les dirigeants de Google pour leur présenter son projet : montrer, à travers Google Earth, la détérioration de la forêt amazonienne (le plus grand réservoir de biodiversité au monde avec 390 milliards d’arbres appartenant à 16 000 espèces différentes) ainsi que ses conséquences dramatiques pour la planète et, plus immédiatement, pour les 400 000 Indiens du Brésil.

Écrit avec Corine Sombrun, passionnée par les mondes indigènes et le dialogue interculturel (Journal d’une apprentie chamane), ce livre retrace l’histoire d’un peuple et le destin d’un homme en lutte contre la catastrophe écologique qui menace l’humanité. Récompensé en 2008 à Genève par le prix des Droits de l’homme, Almir Narayamoga Surui fait partie des cent personnalités les plus importantes du Brésil."

 

Les auteurs : Corine Sombrun a fait des reportages de par le monde pour BBC World et a publié plusieurs livres dont Journal d'une apprentie chamaneSur les pas de Geronimo (traduit en américain) et Les esprits de la steppe. Elle est passionnée par les mondes autochtones et le dialogue interculturel. Reconnue par les chamans de Mongolie comme l'une des leurs, Corine Sombrun est à l'origine du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences.

Almir Narayamoga Surui est né en 1974, cinq ans après la visite du premier homme blanc dans le territoire des Indiens Suruí dans l'Etat du Rondonià, au nord-ouest du Brésil. En 2008, Almir Surui a reçu le Prix des Droits de l'Homme à Genève, et a été classé parmi les cent plus importantes personnalités du Brésil. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands activistes autochtones d'Amérique du Sud. Victime de nombreuses menaces de mort, il a bénéficié depuis 2012 de la protection de deux gardes du corps des forces spéciales de la police fédérale brésilienne.

 

Sauver la planète. Le message d'un chef

indien d'Amazonie.

Par Corine Sombrun & Almir Narayamoga Surui.

Les éditions Albin Michel

www.albin-michel.fr/

Mars 2015 ; 192 pages

EAN13 : 9782226257055 ; prix : 18.00 €

 

 



23/03/2015
0 Poster un commentaire