Livres Critique

Roulette russe

 

9782882503732-956fb.jpg

 

 

 

  C'est une histoire purement incroyable que nous offre l'écrivain britannique Giles Milton. Voici, brut de décoffrage, le récit de l'action des services secrets britanniques contre les bolcheviks entre avril 1917 et la fin de la guerre civile entre les Rouges et les Blancs.  Une nuée d'espions britanniques camouflés en diplomates ou en journalistes eut alors l'occasion de fréquenter Lénine et des "huiles" bolchéviks comme Félix Dzerjinski et   Karl Radek. Certains d'entre eux, comme Sydney Reilly, espion inventif et sans scrupules, furent des James Bond avant l'heure. Documents d'époque à l'appui, ce livre extrêmement détaillé révèle que tous les moyens furent permis pour déstabiliser le jeune pouvoir soviétique. L'auteur rappelle que Winston Churchill fit alors utiliser 50 000 engins M, considérés comme "l'arme chimique la plus efficace jamais utilisée", contre les Soviets. Outrepassant la fiction jamesbondesque, ce livre/vérité totalement ahurissant se lit d'une seule traite. Attention ! Cette fresque  haletante risque d'écraser votre table de valeurs.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

« Personne ne doit savoir où vous allez… pas même vos hommes. Il ne faut à aucun prix éveiller les soupçons sur vos activités, ni ici en Angleterre, ni pendant votre voyage. »

1917. Au lendemain de la révolution russe, un groupe d’espions anglais entre clandestinement en Russie soviétique afin de déjouer les plans de Lénine. Le chef du Soviet suprême cherche à détruire l’hégémonie britannique en Inde, en faisant jouer ses appuis en Asie centrale  ; il veut déstabiliser les démocraties occidentales et finalement les renverser. Commandés par l’excentrique Mansfield Cumming, ancien capitaine de marine unijambiste et amateur d’encres sympathiques, les espions ont toute liberté d’agir  ; le seul mot d’ordre du Chef : « Évitez de vous faire descendre. » Infiltrant la Tcheka, l’Armée rouge et les cellules du Parti, ils manqueront de peu d’assassiner Lénine…

Entre James Bond et Jules Verne, Giles Milton raconte les péripéties des précurseurs du Secret Intelligence Service, en se fondant sur des documents historiques peu exploités. Un livre palpitant, qui plonge le lecteur dans l’atmosphère bouillonnante de la Russie révolutionnaire."

 

L'auteur : Né en 1966, Giles Milton est spécialiste de l’histoire des voyages et des explorations. Il a publié plusieurs ouvrages, dont six traduits en français aux Éditions Noir sur Blanc : La Guerre de la noix muscade (2000), Les Aventuriers de la Reine (2002), Samouraï William (2003), Captifs en Barbarie (2006), Le Paradis perdu (2010) et Wolfram, un jeune rêveur face aux nazis (2012), ainsi que deux romans traduits chez Buchet/Chastel, Le Nez d’Edward Trencom (2007) et Le Monde selon Arnold (2010). Il a également écrit trois livres pour enfants, dont deux illustrés par sa femme Alexandra. Il vit à Londres.

 

 

Site Internet de Giles Milton :

(en anglais) //www.gilesmilton.com/

 

Roulette russe.

La guerre secrète des espions anglais contre le bolchevisme.

Par Giles Milton

Traduit de l'anglais par Florence Hertz

Bienvenue sur le site des Éditions Noir sur Blanc

www.leseditionsnoirsurblanc.fr/
 
 

ISBN 978-2-88250-373-2 ; mars 2015 ; 352 pages ; 22 €uros.



11/04/2015
0 Poster un commentaire