Livres Critique

Plus jamais esclaves !

//extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/DEC/P3/9782707188656.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

    La disparition  de l'esclavage ne tomba pas du ciel. A mille lieues des idées reçues, elle résulta de la formidable capacité des anciens esclaves à s'affranchir eux-mêmes de leur condition au fil du temps. "Comment les hommes et les femmes esclaves étaient-ils parvenus à devenir libres avant la formation d'un mouvement pour l'abolition de l'esclavage en Amérique et dans les métropoles européennes ? Quelles stratégies avaient-ils privilégiées, et celles-ci correspondaient-elles à des contextes particuliers ? Comment se manifestèrent-ils comme êtres humains et acteurs sociaux à part entière ? (...)" ( p.10) Comment des millions d'esclaves parvinrent-ils à gagner leur liberté ? Le grand intérêt de ce livre est de répondre à ces questions à l'issue d'une exploration  rigoureuse. Aline Helg ne se limite pas à ordonner et à analyser des faits complexes au service de la vérité  ;   son étude révèle comment la résistance des victimes parvint à triompher du terrible système d'asservissement     : " Ce fut toujours grâce aux mêmes stratégies que les esclaves firent progressivement disparaître l'esclavage d'une grande partie du continent ( américain ) et des îles"  ( p. 384). En s'appuyant sur des références fort intéressantes, l'auteure nous plonge dans les coulisses de la période esclavagiste. Un modèle d'efficacité historique et une leçon d'humanité.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Longtemps, l’émancipation des esclaves fut considérée comme l’œuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs. Dans cet ouvrage, qui fait pour la première fois le grand récit des insoumissions et des rébellions d’esclaves dans l’ensemble des Amériques et sur plus de trois siècles, Aline Helg déboulonne cette version de l’histoire. En s’appuyant sur une très riche historiographie fondée sur des sources états-uniennes, latino-américaines, antillaises, britanniques, françaises et néerlandaises, elle montre que, bien avant la naissance des mouvements abolitionnistes, une partie des millions d’esclaves arrachés à l’Afrique par la traite négrière et de leurs descendants était parvenue à se libérer, le plus souvent en exploitant les failles du système, à l’échelle locale ou globale. Cette étude pionnière par son ampleur dans le temps et l’espace met en lumière le rôle continu des esclaves eux-mêmes dans un long processus de lutte contre l’esclavage sur tout le continent américain et dans les Caraïbes, du début du XVIe siècle à l’ère des révolutions. Elle dévoile les stratégies qu’ils ont élaborées pour renverser subrepticement – et parfois violemment – un rapport de forces qui, dans son écrasant déséquilibre, ne leur laissait a priori rien espérer. Sans magnifier le rôle des esclaves ni occulter les limites de leurs actions, ce grand récit montre que l’esclavagisme déshumanisant n’est pas parvenu à empêcher que des hommes, des femmes et des enfants accèdent, par leurs propres moyens, à la liberté."

 

 

 

 

L'auteure : Après avoir enseigné à l’université du Texas à Austin, l’historienne Aline Helg est professeure à l’université de Genève. Elle a publiéLiberty and Equality in Caribbean Colombia, 1770-1835 (2004) et Our Rightful Share. The Afro-Cuban Struggle for Equality, 1886-1912 (1995), tous deux lauréats de prix de l’American Historical Association.

 

 

 

 

 

Plus jamais esclaves !

De l'insoumission à la révolte,

le grand récit d'une émancipation ( 1492-1838 )

Editions La Découverte, éditeur engagé de livres de ...

www.editionsladecouverte.fr/
ISBN : 9782707188656 ; mars 2016 ; 420 pages ; 26 €uros.
 



29/04/2016
0 Poster un commentaire