Livres Critique

Peyton Place

Peyton Place - Grace METALIOUS

 

 

 

 

   "Une année, dans les premiers jours d'octobre, l'été indien apparut ainsi dans une petite ville appelée Peyton Place. Comme une femme jolie et rieuse, il s'étendit sur la campagne et rendit toutes choses si belles que les yeux en étaient éblouis." Ne vous fiez pas à cette phrase engageante. Elle introduit la chronique d'une petite ville américaine durant les années 40. Grace Metalious y transforme  la petite ville de Peyton Place en un poste d'observation des principales tares humaines.  Le résultat est impitoyable. Au-delà d'un microcosme représentatif de la société américaine, l'auteure n'hésite pas à traiter de sujets   brûlants comme la sexualité, l'inceste ou le viol.  Ses trois personnages principaux témoignent d'une grande empathie à l'égard des femmes alors corsetées par la morale puritaine. Grace Metalious leur offre des exemples valorisants tout en décrivant une époque pour le moins prisonnière de ses faux-semblants. Cette satire sociale ne se limite pas à pourfendre  l'hypocrisie générale. A la fois rythmé et bien écrit, ce "best-seller" mondial se lit sans discontinuer.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Etats-Unis, années 40. Peyton Place est une petite ville aux apparences tranquilles. Mais derrière les façades proprettes des demeures victoriennes ou celles plus vétustes des maisons des faubourgs, des drames se jouent. Dans les beaux quartiers, Allison ignore tout du secret qui entoure sa naissance et du passé sulfureux de sa mère. Tout ce qui lui importe pour le moment est l’amitié de la jolie Selena Cross, issue des taudis de la ville, qui subit les violences d’un beau-père alcoolique… Chronique au vitriol d’une petite ville américaine, où la condition des femmes est sans cesse bafouée, Peyton Place fit scandale lorsqu’il parut en 1956. Il est aujourd’hui devenu un best-seller international."

 

 

Grace Metalious

 

 

 

L'auteure : Malheur à celui par qui le scandale arrive. Telle aurait put être l'épitaphe de Grace Metalious, née à Manchester (USA) en 1924 et décédée   à l'âge de 39 ans. Née Marie Grace De Repentigny, d'origine canadienne française, elle scandalisa les États-Unis en relatant les histoires de sexe et les scandales d'une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Quoique banni dans plusieurs villes, ce roman devint  un best-seller mondial, vendu à des millions d'exemplaires. Grace Metalious ne se remit jamais de son succès. Alcoolique, elle mourut d'une cirrhose en 1964.

 

 

Peyton Place

Par Grace Metalious

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Muray.

Editions 10-18

10/18 | Les Éditions 10/18 publient au format poche de la littérature ...

https://www.10-18.fr/

Isbn 9782264068989. Mai 2016. 696 pages. 9,90 €



21/06/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres