Livres Critique

Peyton Place

 

1540-1.jpg

 

 

 

 

 

 

   Marie Grace DeRepentigny, américaine d'origine canadienne française,  publia Peyton Place,  son premier roman, en septembre 1956. Cette critique acerbe de la vie dans les petites villes et des secrets dissimulés par leurs habitants, rencontra un succès retentissant. Les éditions Presses de la Cité viennent d'avoir l'heureuse idée de republier ce roman qui  délaça le corset de la Nouvelle Angleterre ; truffé de perversions et de révélations sulfureuses, Peyton Place s'en prend au fantasme de pureté   de l’Amérique puritaine.  Reflet d'une époque pas si lointaine, ce roman passionnant et dérangeant a l'intérêt de nous aider à mieux comprendre l'Amérique d'aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"La réédition du premier grand best-seller international ! Le roman qui déchira l'Amérique.

Etats-Unis, années 40. Peyton Place est une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, aux apparences tranquilles. Le paysage est en réalité moins glorieux : derrière les façades proprettes des demeures victoriennes ou celles plus vétustes des maisons des faubourgs, de nombreux drames se jouent.

Dans les beaux quartiers, la jeune Allison ignore tout du secret qui entoure sa naissance et du passé sulfureux de sa mère, la belle et froide Constance McKenzie. Tout ce qui lui importe pour le moment est l'amitié de la jolie Selena Cross, issue des taudis de la ville et qui subit les violences d'un beau-père alcoolique...

Chronique au vitriol d'une petite ville américaine, où la condition des femmes est sans cesse bafouée, Peyton Place fit scandale lorsqu'il parut en 1956. Jugé « vulgaire », « amoral », «vicieux» ou encore « indécent », le roman – auquel l'on accorda tout de même d'indéniables qualités littéraires – connut cependant un engouement sans précédent, puisque 60 000 exemplaires furent vendus en à peine dix jours pour atteindre quelque 10 millions aujourd'hui. Le cinéma s'en empara dès sa parution, puis, en 1964 une adaptation en série télévisée, avec Mia Farrow et Ryan O'Neal, vit le jour."

 

 

L'auteure : Née Marie Grace DeRepentigny en 1924, l'Américaine Grace Metalious, fortement déstabilisée par sa notoriété soudaine, après la publication de Peyton Place, sombra dans l'alcoolisme. Elle s'éteignit à l'âge de Trente-neuf ans.

 

 

Peyton Place

par Grace Metalious

Traduit de l'anglais ( USA ) par Jean Muray

Accueil du site Internet des éditions Presses de la Cité

www.pressesdelacite.com/

EAN : 9782258106857 ; 620 pages ; avril 2015 ; 22 €uros.

 



01/06/2015
0 Poster un commentaire