Livres Critique

Péché de Chair

zoom

 

 

 

 

 

 

 

 

"Elle était mince et portait les vêtements avec élégance parce qu’elle avait peu de poitrine ; malgré ses traits délicats, fins et réguliers, la majorité des hommes ne l’auraient pas considérée comme jolie ou belle, mais plutôt comme séduisante. Ses cheveux noirs étaient très courts, son maquillage discret mais efficace, et sa peau blanche crémeuse lui conférait une certaine allure. Son attrait principal était ses yeux grands et doux, si foncés qu’ils semblaient noirs."

 

"Les psychiatres se prennent pour Dieu et c'est une illusion très dangereuse."  

 

Des descriptions fines et de la hauteur de vue, des enquêtes comme on n'en fait plus...  Cette dernière aventure de l'inspecteur Carmine Delmonico ne décevra pas les lecteurs de Colleen Mac Cullough, hélas décédée en 2015. Comme à son habitude, l'auteure nous offre des pages vivantes dans lesquelles on se plaît à retrouver des protagonistes familiers. Progressant rigoureusement au service de la logique et du divertissement, ce polar nous fait habilement frissonner. A lire sans modération et avec un soupçon de nostalgie.

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Août 1969. Holloman, petite ville du Connecticut, a retrouvé son calme après les tragiques événements de janvier (cf Le Dernier Banquet, Archipoche). Jusqu’au jour où un, puis deux corps d’homme mutilés sont retrouvés.
Le capitaine Delmonico écourte alors ses congés pour enquêter sur cette affaire. Assisté du sergent Delia Carstairs et du lieutenant Abe Goldberg, il découvre très vite un lien entre les deux meurtres et la disparition inexpliquée de plusieurs femmes.
Et si Holloman n’avait pas affaire à un psychopathe, mais à deux ? Voilà qui promet une fin d’été torride, irrespirable…"

 

 

 

 

 

L'auteure : Née en 1937 à Wellington (Australie), Colleen McCullough choisit à 37 ans de se consacrer à plein temps à l’écriture. Elle publie son premier roman Tim en 1974, trois ans avant Les oiseaux se cachent pour mourir. La plupart de ses grands romans féminins sont disponibles en Archipoche, dont La Maison de l’ange (2007), Les Caprices de Miss Mary (2011), La Passion du Dr ChristianUn autre nom pour l’amour et Tim (2015). Elle est décédée sur l’île de Norfolk en janvier 2015 à 77 ans.

 

 

 

 

 

Péché de Chair

Par Colleen Mc Cullough

Traduit de l'anglais (Australie ) par daniel Lemoine

Éditions l'Archipel

www.editionsarchipel.com/

Isbn : 9782809818970 ; juillet 2016 ; 370 pages ; 22 €

 



08/12/2016
0 Poster un commentaire