Livres Critique

Pause. Comment trois ados hyperconnectés et leur mère ( qui dormait avec son smartphone) ont survécu à six mois sans le moindre média électronique

 

 

 

  "Il réduisit le nombre de choses avec lesquelles il vivait non pas parce qu'il voulait prouver qu'il pouvait s'en passer, ni pour nier qu'elles enrichissaient la vie, mais parce qu'elles étaient le plus souvent factices ; elle privaient la vie de la vie elle-même". L'auteure de Pause, Susan Maushart, tire son inspiration de cette phrase de Sherman Paul dédiée au livre d'Henry David Thoreau intitulé Walden.

  Pendant six mois, cette maman de trois ados "branchés" a décidé   de déconnecter tous les gadgets électroniques... Le résultat, vous le découvrirez sur la première vidéo du site de l'auteure ( Susan Maushart ). D'accord, c'est en anglais mais on n'a pas besoin de traduction : il suffit d'oberver le visage des trois ados : HEUREUX !!! Simplement heureux.

   Au-delà de l'expérience et des conseils prodigués ( voir p. 363 : Les dix commandements de l'hygiène numérique ), ce livre est un merveilleux outil éducatif pour apprendre à re-vivre au sein du cercle familial. Génial !

 

Présentation de l'éditeur :

 "Vous avez trois cents amis sur Facebook et quatre cent cinquante followers sur Twitter, mais à quand remonte le dernier dîner en famille ou vous avez eu une vraie conversation avec vos enfants ? Le monde va-t-il s'arrêter de tourner si vous éteignez votre iPhone ? C'est le genre de questions que Susan Maushart se pose quand elle embarque ses trois adolescents de quatorze, quinze et dix-huit ans dans une cure de déconnexion de tous les médias électroniques pendant six mois. Après quelques semaines totalement sans électricité, pour commencer par un électrochoc, ils font disparaître de la maison tous les écrans. Plus de télévision, plus de connexion Internet, d'ordinateur, de smartphone : juste une ligne de téléphone filaire et des mobiles basiques. Hors de la maison, tout est possible encore à la bibliothèque, au cybercafé ou chez les amis.
Chacun réagit à sa manière et, petit à petit, les effets de cette confrontation au réel, à la « Vraie Vie », se font sentir. L'ennui stimule la créativité des ados qui se mettent à lire, à cuisiner, à bavarder autour de la table, à manger de façon plus équilibrée, à combler leur dette de sommeil, à progresser scolairement, à faire de la musique... La vie de famille quotidienne reprend une consistance. Les enfants – « natifs » numériques, qui ne se contentaient pas d'utiliser les médias mais vivaient dans les médias (« un peu comme les poissons vivent dans l'eau : avec grâce, avec innocence et sans la moindre interrogation existentielle, ou même simple curiosité, quant à leur présence dans cet environnement ») – prennent du recul et sont amenés à réfléchir sur leur comportement. Et Susan ne ressort pas non plus indemne de cette expérience qui lui permet de faire le point et l'amènera quelques mois plus tard à bouleverser totalement sa vie.
L'alternance entre récit autobiographique et réflexion de fond, ou sont convoquées des sources objectives (statistiques, recherches, articles), donne une portée universelle au témoignage de cette famille qui se reconnecte au bout de six mois, métamorphosée."

 

L'auteure : Susan Maushart est docteure de l'université de New York en sociologie des médias. Journaliste, elle vit désormais à Long Island, dans l'État de New York, après avoir longtemps demeuré en Australie.

Son site Internet : Susan Maushart

 

 

Pause

par Susan Maushart

traduit de l'anglais (USA) par

Pierre Reignier.

Editions Nil /   NiL - Accueil du site

Février 2013
Format : 1 x 225 mm ; 368 pages ; prix : 20,00 € ; ISBN : 2-84111-603-4

 

 

 


 

 

 

 



08/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres