Livres Critique

Paul Morand. Entretiens 1970 et 1971.

 

 3346030027097.jpg

 

   Connaissez-vous Pierre Morand ? L' homme pressé, le voyageur des années trente, l'écrivain   ouvertement raciste ( cf.   Hiver caraïbe, publié en 1926 ), l'ambassadeur de Vichy en Roumanie, l'exilé en Suisse, le rejeté devenu  académicien en 1968... n'a pas toujours fait l'unanimité . Il n'empêche, plusieurs de ses livres, comme Fouquet ou le soleil offusqué, méritent  le détour. Aussi Jean José Marchand a-t-il eu l'intéressante idée de réunir plus de trois  heures   d'entretiens afin de mieux  laver notre regard. On y découvre une personnalité allègre, intelligente et pour le moins ouverte sur le monde. Des années ayant précédé la boucherie  de 14-18 jusqu'à l'entre-deux guerres, Paul Morand fut surtout le  témoin d'une époque folle, éprise de vitesse et d'évasion. Ces deux DVD nous aident à mieux comprendre un homme qui savait ne jamais insister ni se mettre en avant... Mais qui, en  traverseur de vies et de paysages, s'intéressait à tout.


 Présentation de l'éditeur :

 

"Fils du haut fonctionnaire et artiste Eugène Morand, Paul Morand a très tôt été immergé dans le milieu artistique et a pu côtoyer de grands noms comme Giraudoux, Cocteau ou Proust.

Ses premiers recueils de nouvelles l’ont fait paraître comme l’une des voix les plus originales de sa génération.

Son œuvre, qui marqua la littérature du XXe siècle par son style moderne, est le fruit de soixante années d’écriture, et se caractérise par une large diversité : nouvelles, romans, poèmes, essais, chroniques, portraits d’écrivains.

Il connait une période de controverse après la Seconde Guerre mondiale, du fait de sa proximité avec le régime de Vichy.

Il pâtit de cette position en subissant une longue disgrâce pendant les années De Gaulle. Ce dernier empêchera pendant longtemps son entrée à l’Académie française. Son nouveau statut d’académicien en 1968 lui permet enfin de trouver la consécration.

Cette consécration, il la doit aussi à une nouvelle génération d’écrivains, les « Hussards », qui le prennent pour modèle dans les années 1950-1960. Mené par Roger Nimier, le mouvement littéraire se construit en opposition avec l’existentialisme de Sartre et prône un style bref, cinglant et incisif. Avec Jacques Chardonne, Paul Morand se positionne en père spirituel de ces écrivains."

Paul Morand

Entretiens - Juillet/août 1970 et janvier 1971

Entretiens réalisés par Pierre-André Boutang   et réunis par Jean-José Marchand

Editions Montparnasse ( coll. Regards ) Editions Montparnasse (DVD, VOD, Blu-ray, cinéma ...

2 DVD 9 en couleurs ( durée 3 h 34 ) ; isbn 3346030027097 ; prix 25 €



10/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres