Livres Critique

Outre-terre

 

zoom

 

 

  

 

   C'est un voyage teinté  de réminiscences que nous offre ici Jean-Paul Kaufmann. Eylau, Königsberg, Kaliningrad - et  peut-être, un jour, comme l'explique l'auteur, "Kantograd" - sont la scène  d'une réflexion sur l'histoire et ses traces. Tel un détective, l'auteur arpente le village et le champ de bataille de 1807, interpellant le moindre détail. Outre Napoléon pris au piège d'une "bataille incertaine", Jean-Paul Kaufmann convoque les figures souterraines de Léon Bloy, Victor Hugo, Stendhal,   Madame de Staël, etc. ; surtout, il est fasciné  par le colonel Chabert  (" Chabert est la figure de l'absent, du gêneur. Il représente l'individu dont on ne veut plus entendre parler. Il est par dessus tout la chose enfouie qui revient violemment à la surface" , p. 144 ).  Ce récit met en scène les paradoxes saisissants d'un lieu frontière tiraillé entre son voisinage et les parenthèses du passé. Comme l'explique le journaliste Gilles Heuré   : "Outre-terre est   un texte passionnant, une confidence partagée où le murmure de l'histoire a recouvert le fracas de la bataille " ( Télérama  n°3250 ; 22/2/2016 ).  Au-delà, cette plongée vertigineuse dans le temps a quelque chose de prémonitoire ( cf. Churchill : "Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur" ).  Espérons que  Kaliningrad ne connaisse pas le sort de sa soeur hanséatique  à l'origine du IIème conflit mondial : Gdansk.

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

"Eylau, c'est la rencontre paroxystique de l'Histoire et de la géographie. Une bataille napoléonienne qui a lieu le 8 février 1807 contre les Russes, en Prusse orientale, là où se trouvait autrefois la célèbre Königsberg fondée par les chevaliers teutoniques. Aujourd'hui Eylau est située dans l'exclave de Kaliningrad, territoire russe séparé de la Russie par la Pologne et la Lituanie. 

Jean-Paul Kauffmann qui s'était rendu une première fois à Kaliningrad en 1991 voulait y revenir mais, cette fois, en famille. Un voyage de cohésion familiale en quelque sorte. 

Eylau est une bataille à part dans les faits d'armes napoléoniens. Une victoire à la Pyrrhus, à l'arrachée, dont Napoléon n'aimait pas évoquer le souvenir quand il fut exilé à Ste-Hélène. Une bataille particulièrement meurtrière qui se déroula dans le brouillard, l'obscurité, sous la neige. 

Eylau est restée célèbre dans l'histoire pour la fameuse cavalerie de Murat mais aussi dans la littérature grâce au Colonel Chabert de Balzac. Le colonel Chabert que l'on donnait mort est un fantôme d'Eylau. Quand il revient en France, il doit prouver son identité pour recouvrer son territoire, sa femme, ses droits. C'est l'un des romans les plus captivants de Balzac. Une sorte de roman noir sur le mariage."

 

 

 

 

 

L'auteur : Jean-Paul Kauffmann est l'auteur, entre autres, de L'Arche des Kerguelen (1993), de La Chambre noire de Longwood (1997), de La Maison du retour (2007) et de Courlande (2009). Il vient de recevoir le prix Prince-Pierre-de-Monaco.

 

 

 

 

Outre-Terre

par Jean-Paul Kaufmann

Éditions des Équateurs / En librairie

editionsdesequateurs.fr/

Isbn : 9782849904350 ; février 2016 ; 335 pages ; 21,90 €

 



13/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres