Livres Critique

Oser le verbe aimer en éducation spécialisée

http://www.editions-eres.com/uploads/img300dpi/201607222610Oser%20le%20verbe%20aimer+.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il était temps de remettre  les pendules à l'heure : trop de professionnels du secteur social demeurent, en effet, incités   à se déshumaniser  dans la relation d'accompagnement. C'est ainsi "qu'ils se voient intimer l'ordre de n'être plus les acteurs de leurs métiers mais les agents d'une organisation globalisante dont le Sujet est absent" (p. 283 ). Comme l'explique Philippe Gaberan,  de telles injonctions révèlent l'étonnante pesanteur des vieilles habitudes :  "De tout temps, il y eut des clercs au service de leurs églises pour prêcher une humanité ayant renoncé à sa condition et fait le deuil d'elle-même" (p.282). L'auteur nourrit une réflexion  et offre plusieurs pistes pour "  lever l'accusation de faiblesse portée à l'encontre du verbe "aimer".  Ce livre   apportera   un soutien de poids aux travailleurs sociaux trop souvent, hélas, isolés et confrontés  à la grande complexité des situations. Parce que "la relation éducative est aussi une relation d'amour".

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 « S’ils veulent sauver leur métier, et de manière plus générale s’ils veulent sauver les métiers de l’humain, les adultes éducateurs n’ont d’autre choix que d’oser le verbe aimer. Aimer veut dire éduquer chaque fois que la rencontre est un dialogue entre l’intimité de deux « je » : celle d’un adulte perçu comme référent et celle d’un gamin aperçu dans ses possibles. Dès lors, parce que fondée sur le consentement et la réciprocité, se trame une relation éducative qui est aussi une relation d’amour. »

Philippe Gaberan poursuit sa réflexion sur la relation éducative (érès, 2003, rééd. 2016) en s’attaquant au dogme de la posture professionnelle détachée des implications affectives. Parce qu’elle met en scène l’homme dans ce qui fait l’essentiel de son humanité, la relation d’amour est l’un des plus puissants leitmotivs de la littérature, un incontournable du discours philosophique mais aussi un concept majeur des sciences de l’éducation. Aux limites de la présence de l’être au monde, elle œuvre à faire advenir du « pas encore là » dans le « déjà là » pour peu qu’elle intègre les éléments essentiels d’une éthique de l’éducation."

 

 

 Sommaire :    http://www.editions-eres.com/uploads/documents/sommairepdf/201607261706TdM-GABERAN-Oser-le-verbe-aimer.pdf

 

 

L'auteur : Éducateur spécialisé et docteur en Sciences de l’éducation, Philippe Gaberan est directeur du pôle éducation spécialisée à l’Institut de formation et de recherche en action sanitaire et sociale (IFRASS) de Toulouse. Membre du comité de rédaction de la revue Empan, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les métiers de la relation d’aide éducative et de soins, devenus des bestsellers dont Cent mots pour être éducateur (érès, 2007, rééd. 2014), Moniteur-éducateur (érès, 2004, rééd. 2012), Être adulte éducateur c’est… (Erès, 2010), etc.

 

 

 

 

 

Oser le verbe aimer en éducation spécialisée

La relation éducative 2

Préface de Michel Lemay

Éditions érès

www.editions-eres.com

Isbn : 978-2-7492-5162-2. Août 2016. 290 pages. 23 €uros.



19/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres