Livres Critique

Ne deviens jamais vieux !

 


             

      A 87 ans, on n'est pas fini ! C'est ce que démontre  ce thriller surprenant de Daniel Friedman ;  Buck Schatz, ancienne figure emblématique de la police, apprend que son ancien ennemi juré est toujours en vie. Ce qui donne lieu à une course poursuite effrénée, doublée d'une chasse aux lingots évanouis. On passe un excellent moment avec cet aïeul aidé de son petit-fils. Du cocasse, de l'humour, du rythme : tout y est. Comme l'affirme le  critique américain Nelson DeMille : "Quand j'aurai 87 ans, je veux être Buck Schatz ! "

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Memphis. Buck Schatz tombe des nues lorsqu’il apprend que son ennemi juré, Heinrich Ziegler, incarnation du mal absolu, n’est pas mort en Russie comme il l’avait toujours cru. Quelques années plus tôt, il aurait certainement entrepris toutes les démarches possibles pour retrouver Ziegler. Mais si Buck est une légende de la police, celui qui, dit-on, à servi de modèle à Clint Eastwood pour L’inspecteur Harry, il a aujourd’hui 87 ans et profite d’une retraite qui lui permet de jouir en paix de ses deux principaux plaisirs : fumer ses cigarettes et assassiner son entourage de ses traits d’humour cinglants.
Toutefois il y a des réflexes qui ont la peau dure, et lorsque Buck décide malgré tout de ressortir son 357 magnum et d’aller fouiller cette étrange histoire, il est loin d’imaginer les dangers auxquels il s’expose. Mais si Buck n’a plus vraiment le physique de l’emploi, il a maintenant un style propre à désarmer le plus acharné des adversaires. Avec cette irrésistible aventure d’un vieillard pas mécontent de s’offrir une dernière virée avant la nuit, Daniel Friedman nous offre non seulement un premier roman captivant mais surtout l’un des personnages les plus attachants de l’univers du noir rencontrés depuis longtemps. Dans la lignée de Donald Westlake et d’Elmore Leonard, Friedman démontre ici avec brio à ceux qui en doutaient encore qu’hormis l’hypertension et le cholestérol, ce qui ne nous tue pas nous rends plus forts."

 

L'auteur : Daniel Friedman est né à Memphis en 1980. Il vit à New York. Son premier roman Ne deviens jamais vieux ! a été sélectionné pour le "Edgar, Anthony and Thriller awards"

 

Ne deviens jamais vieux !

par Daniel Friedman.
Traduit de l'anglais ( Etats-Unis) par Charles Recoursé

Editions Sonatine /  Sonatine Editions

Mai 2013 ; isbn 9782355841811 ;

340 pages ; 20 €uros.



16/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres