Livres Critique

Metzger sort de son trou

 1507-1.jpg

 

   Vous avez dit W.A.M,  " Wolfgang Amadeus Mozart " ? Pas du tout : Willibald Adrian Metzger, un ébéniste autrichien qui n'a jamais eu la vie facile... Jusqu'au soir où il trébuche sur le corps inanimé d'un ancien "camarade" de classe, un certain Félix Dobermann, qui lui en a fait voir de toutes les couleurs vingt cinq ans plus tôt au lycée   ( "Malheur aux faibles..." (...) " Ils travaillaient affectueusement la viande de Metzger pour "attendrir l'escalope". Une fois par semaine au moins, Metzger avait droit à sa raclée"). Ce   noeud dramatique est le point de départ d'une enquête  fertile en rebondissements.   Au-delà d'un pur polar, Metzger sort de son trou est une chronique du temps présent   qui décale le récit juste comme il faut.   Des personnages crédibles, une écriture mâtinée de réflexions philosophiques et d'humour viennois : ce Metzger n'est pas seulement un protagoniste fort différent des héros du genre.  Il nous plonge  dans une réalité autrichienne qui fait "flipper" autant que sourire. Bref, les pages de cette perle du roman noir se tournent sans discontinuer ; on attend la suite des aventures du   "charcutier" sympa !

 

Présentation de l'éditeur :

 

" Willibald Adrian Metzger, restaurateur de meubles anciens, n’a pas vraiment le profil du héros. Il ne boit pas de café, s’évanouit  quand il sent de la fumée de cigarette, n’a ni voiture ni téléphone portable et a un faible pour les femmes plus âgées. Moqué pour son nom de famille (le « charcutier ») et pour sa timidité, il traverse la vie pour ainsi dire enfermé dans son atelier avec sa bouteille de rouge. Pourtant lorsqu’en traversant un parc enneigé, il tombe sur le cadavre d’un homme éborgné, le pacifique Willibald n’a d’autre choix que de se mettre à enquêter, d’autant que la victime ne lui est pas inconnue : Felix Dobermann, son bourreau du temps de la cour de récré.

Mais le cadavre disparaît comme par enchantement, la police devient suspicieuse, et les indices apparaissent mystérieusement autour de Metzger… Willibald « le charcutier » va devoir mettre les mains dans le cambouis et retourner sur les bancs de l’école pour élucider ce meurtre – et, en passant, retrouver son premier béguin, Danjela, une Croate experte en crochetage de serrures, concierge de profession, flanquée de son chien Edgar et dotée d’un accent à couper au couteau.

Avec ce premier opus sur les tribulations de Metzger, Thomas Raab nous plonge dans l’Autriche profonde et nous présente un héros incroyablement attachant : bourru, solitaire, vieux jeu, collectionnant ses souvenirs dans des boîtes à chaussures et citant à tout bout de champ les maximes de ses parents disparus."

 

Photographie de Thomas Raab par Simone Heher

 

L'auteur : Thomas Raab est né à Vienne en 1970. Compositeur et chanteur reconnu, il entre en littérature en 2007 avec Metzger sort de son trou. Le début d’une série à succès qui compte aujourd’hui six volumes en allemand et est en cours d’adaptation pour la télévision. 

 

Mertzger sort de son trou

par Thomas Raab

Traduit de l'allemand ( Autriche)

par Corinna Gepner

Editions Carnets Nord / Carnets Nord: Accueil

novembre 2013
ISBN : 9782355360749 ; 304 pages ; 19 €



03/12/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres