Livres Critique

Marat ne dort jamais

9782729120634FS.gif

 

       On s'y croirait ! Pierre Lepère   reconstitue  l'atmosphère de la Révolution dans ces pages dédiées à Marat. A l'évidence,  celui dont la vox populi disait : "Il ne dort jamais, il est notre veilleur", était à mille lieues   de l'insignifiance. Tour à tour précepteur, médecin, vétérinaire, journaliste, comédien, savant féru d'anatomie - voire, comme le suggère l'auteur, agent de l'Angleterre - il fut un protagoniste clé de ces temps de grande bascule. A l'aide de reconstitutions fidèles et précises, Pierre Lepère nous offre une passionnante plongée dans la psyché du conventionnel ; les dialogues et les descriptions sont saisissants. Ainsi de l'apparition de Marat, p. 57 : "Il désirait tirer un trait sur le passé, ravaler ces haines rancies qui lui gâtaient le sang. Il était neuf, lavé des anciennes souillures, prêt au rachat comme au pardon !" Voilà un livre qui parvient à démêler les fictions d'une époque et à  éveiller notre intérêt pour ce grand oublié . Au croisement de l'histoire et de la politique, de la littérature et de l'enquête, ces pages débordantes de vie se penchent sur des repères incroyablement stimulants.   Au final, le lecteur est sonné par cette partition pleine de sens et de fureur .  Livre refermé, on dit simplement : Bravo !

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Après Le Ministère des ombres qui mettait en scène la chute de Nicolas Fouquet, Un prince doit venir qui racontait l’assassinat du duc d’Enghien, Pierre Lepère achève sa trilogie des grands perdants de l’Histoire avec Marat ne dort jamais.
Il faut tout le talent de conteur et l’art d’écrire de Lepère pour réussir à nous plonger dans l’époque troublée de la Convention et rendre vivants ces personnages que les manuels scolaires ont réduits à des images simplistes : qui ne connaît celle de Marat assassiné dans sa baignoire par Charlotte Corday ? Une légende noire s’attache à Jean-Paul Marat. Le savant admiré par Goethe, le penseur polyglotte, disciple de Montesquieu, le journaliste infatigable, l’homme souffrant dont le peuple disait qu’il ne dormait jamais pour mieux veiller sur lui, sont soigneusement occultés au profit de sa caricature. En revanche, la légende blanche de Charlotte Corday n’a jamais cessé d’être célébrée. On continue à voir en elle une nouvelle Jeanne d’Arc dont l’attentat aurait sauvé la France. La réalité est plus contrastée. La mort de Marat n’a-t-elle pas ouvert une voie royale à Robespierre et permis l’instauration de la Terreur ? Une légende intime éclaire aussi cette histoire. Un homme semble avoir touché le cœur de Charlotte Corday : le beau Charles Barbaroux, ancien élève de Marat devenu ensuite un de ses pires ennemis. La rencontre du député girondin, réfugié à Caen après la chute de son parti, et de la vierge de fer nourrie de feuilletons politiques, a peut-être déterminé tout ce qui a suivi."

 

 

L'auteur :

 

Né à Lyon en 1949. Il a passé son enfance en Allemagne, en Algérie et au Maroc. Poète, essayiste et romancier, il a également publié deux livres pour la jeunesse chez Gallimard.
Pierre Lepère a publié à la Différence L’Héritage de la nuit en 1995, Monsieur d’ailleurs, en 1996, Le Petit Anarchiste en 2001, Un couple désespéré en 2006, L’Âge du furieux – une légende dorée de l’excès en littérature en 2006, Cœur citadelle en 2008 et La Folardie en 2009.

 

Marat ne dort jamais

par Pierre Lepère

Roman

Éditions de La Différence

13 x 20 cm. 384 p. 20 €.

Collection : Littérature.

ISBN : 978-2-7291-2063-

 



06/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres