Livres Critique

Le silence des bombes

 

zoom

 

 

 

 

 

 

   Juillet 1940.   Lydia, 11 ans, rentre chez elle, dans un petit village du Suffolk, pour passer l'été. Avec consternation, elle découvre que sa maison est vide et que le village a été abandonné. Le lendemain, un homme se présente vêtu d'un uniforme anglais alors qu'il est allemand.   Cette histoire d'un huis clos, bientôt fraternel,  entre une toute jeune fille et  un soldat  au lourd passé ne manque pas de faire  froid dans le dos...  Pour autant, chacun y mettra du sien.  L'allemand, ancien combattant en Norvège, contera ses déboires et sa vie passée avec Eva, sa femme. Lydia puisera dans ses  ressources enfantines pour surmonter sa frayeur  ( cf. la devise du grand-père : "Chasseur ou chassé, tu dois être invisible, silencieux et sagace pour ne pas te faire attraper, dévorer ou livrer au diable", p. 137 ).   Jason Hewitt dose   l'effet dramatique en faisant preuve d'une grande subtilité littéraire et  nous apprendrons bientôt que cette rencontre n'est pas le fruit du hasard.  Un sujet original, un face à face étonnant, des personnages bien caractérisés : le lecteur trouvera son compte dans ce roman épatant dont il ne se séparera qu'à contre-coeur.

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

"Juillet 1940. La petite Lydia, 11 ans, traverse un village du Suffolk. Elle porte un masque à gaz. Les magasins sont fermés, les maisons vides, les fenêtres condamnées. Lydia coupe à travers champs et arrive bientôt devant une grande demeure. C'est là qu'elle a grandi. La fillette espère y retrouver sa famille, mais la maison est déserte. Plus tard, dans la nuit, un soldat portant un fusil et un uniforme anglais pénètre dans la maison. Avec un étrange accent, il lui explique qu'il ne lui fera pas de mal, mais qu'elle ne doit pas quitter les lieux et qu'elle doit obéir à certaines règles... Dit-il la vérité ? Que cherche-t-il ? Pourquoi lui semble-t-il aussi familier ? Et surtout, comment connaît-il le nom de Lydia ?

Aussi envoûtant que déchirant, un magnifique roman où le fracas de la guerre rencontre l'émotion des destins brisés. Entremêlant petite et grande histoire, Le Silence des bombes pose la question de la possibilité de la rédemption, et de ce qui nous fait garder, ou pas, notre part d'humanité.

"Un premier roman d'une maîtrise stupéfiante" The Guardian"

 

 

Hewitt

 

 

 

 

 

L'auteur :  Né à Oxford, Jason Hewitt a été libraire avant de devenir comédien. Il vit aujourd'hui à Wimbledon. Le Silence des bombes est son premier roman.

 

 

 

 

Le silence des bombes

par Jason Hewitt

Traduit de l'anglais par Patrick Imbert.

Editions Préludes

preludes-editions.com

EAN : 9782253191179

Sept. 2015 ; 380 pages ; 14,60 €uros.

 



01/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres