Livres Critique

Le Loup de Wall Street

 

1507-1.jpg

 

 

    Il incarne tous les excès  de la finance. Dans cette autobiographie explosive, Jordan Belfort ne fait pas dans la dentelle ; tout y passe : sexe, drogue, magouilles, escroqueries, etc. Il faut absolument lire ce livre, remarquablement bien construit et traduit, pour comprendre le succès du film éponyme de Martin Scorsese. De plus en plus saisissant au fil des pages, ce récit dissèque littéralement les mirages du bling bling, du fric, du mensonge et de la fraude. Au final, le personnage de Belfort nous rappelle la phrase de Nietzsche : "Voici venu le temps des acteurs..." Les mages disjonctés et irrationnels semblent, hélas, dominer le monde. Et si Jordan Belfort  refaisait sa vie en politique, au théâtre ou en littérature ?

 

Présentation de l'éditeur :

 

"« Oui, aujourd’hui, je sais que le lancer de nains, c’est mal, et que c’est mal aussi de partouzer avec quatre putains, et que c’est mal de manipuler le cours des actions. »
Jordan Belfort nous fait entrer dans le temple de la spéculation mondiale, découvrir ses coulisses mafieuses, ses secrets scandaleux, ses escroqueries énormes. Nul ne les connaît mieux que lui : il n’y a pas si longtemps, tout le monde dans le milieu de la Bourse l’appelait le loup de Wall Street. Comment est-il devenu l’un des hommes les plus riches de New York ? Comment, à force d’excès en tout genre, a-t-il fini arrêté par le FBI ?
Avec un sens hallucinant de la narration et du rythme, Belfort nous raconte son histoire tragi-comique, de ses débuts de trader jusqu’à sa chute vertigineuse, en passant par les sommets de la fortune la plus insolente, les fêtes les plus décadentes, les cocktails de psychotropes les plus fous. Une vie de rock star.
Cette autobiographie du plus dément des requins de la finance restera dans les annales. Parce qu’elle est authentiquement insensée. Et parce qu’elle constitue le faire-part de décès des exubérantes années Bourse. À moins que tout ne recommence de plus belle demain ?"

L'auteur : Condamné à quatre ans de prison ferme, il a désormais fini de purger sa peine. Il lui est cependant interdit d'exercer dans le monde de la finance. Placé sous contrôle judiciaire, il vit à Los Angelès. Il lui a été interdit de quitter le territoire américain jusqu'en avril 2009.

 

Le Loup de Wall Street

par Jordan Belfort

Traduit de l'anglais (U.S.A.) par Lucie Delplanque et Erne Percibal

Editions Max Milo / Bienvenue chez Max Milo Editions

608 p. ; nov. 2013 ; ISBN 978-2-35341-061-3 ; 24,90 €uros 
 



16/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres