Livres Critique

Le linge sale

   

   1540-1.jpg

 


    Retour sur le plancher des vaches : ces petits meurtres provinciaux nous plongent en plein quart monde, à la lisière des déclassements sociaux vécus aujourd'hui. Une tragi-comédie parfaitement huilée. Des dialogues imagés inscrits dans des scènes  quasi-cinématographiques. Un thriller   noir de noir et bien mis en scène. Le lecteur trouvera son compte dans cette BD réaliste dont les pages se tournent sans discontinuer.

 

Présentation de l'éditeur :

 

   "Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa femme et son amant ont l’habitude de se retrouver, bien décidé à les répudier sauvagement. Mais, dans sa précipitation, il se trompe de chambre et tue le mauvais couple ! Après vingt années passées derrière les barreaux, Martino a purgé sa peine mais il a toujours la rage au ventre. Il a eu le temps de la ruminer, sa vengeance... Son ex-femme, aujourd’hui remariée avec son amant, vit dans sa famille, les Verron, des marginaux, dans une espèce de décharge à la sortie du village. Des parasites notoires, voleurs de poules et habitués aux petites combines. Martino pourrait la laisser à cette vie misérable mais ce serait trop charitable. Lucette et son mari doivent payer. Et toute leur famille doit y passer…"

 

Les auteurs : Pascal Rabaté et Sébastien Gnaedig signent une comédie délicieusement cynique, doublée d’un thriller social, digne d’un film des frères Coen et des frères Dardenne ! Comme à son habitude, Rabaté prend un malin plaisir à dresser une galerie de personnages truculents, caustiques et dramatiquement « vrais ».

 

Le Linge sale

par Sébastien Gnaedig & Pascal Rebaté

Les Éditions Vents d'Ouest . Coll. Intégra

174 x 248 mm ; sept. 2014 ; 128 pages

EAN/ISBN : 9782749307664 ;  19.50 €



16/10/2014
0 Poster un commentaire