Livres Critique

Le Grand Hospice Occidental

 

L

 

 

 

 

 

 

 

 

  Et si les sociétés occidentales nous faisaient  résider à l'hospice ? Et si nous y étions réduits à l'état de malades dociles  ? L'ennui y deviendrait-il  la règle d'autant que les "agités" s'y trouvent pourchassés ? "  Seul un petit nombre d'individus y  a le temps, le désir et la capacité de penser " ( p. 55) , explique l'auteur du Livre de l'eau ( cf. Le livre de l'eau - Livres Critique - Blog4ever ). Ayant collaboré à l'Idiot International dans les années 80-90, Edward Limonov a eu l'occasion d'observer l'Occident avec finesse. Aussi le bilan est-il sévère :  les médias deviennent un service idéologique, le langage des chiffres et l'hypocrisie prévalent, la figure du héros s'est éteinte ; bref, le sens a disparu. On  est passés de la violence hard des deux guerres mondiales   à la violence "soft" de la culture de masse ( p.66).  Aussi,  "pour se sauver tant qu'il est encore temps, l'humanité doit  remplacer la civilisation de l'hospice par un autre système " ( p. 229 ).  Cet essai rédigé en 1993 n'a rien perdu de son acuité, bien au contraire. Les éditions Bartillat ont eu l'excellente idée de republier ce livre stimulant assorti d'une nouvelle préface de l'auteur.  

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

 

"Vivre dans les sociétés occidentales, est-ce vivre à l'hospice ? Un hospice sagement géré et peuplé de malades sous sédatifs, qui se conduisent le plus docilement du monde ? Paisibles et laborieux, ils sont choyés par l'Administration : dans l'Hospice, l'ennui est la règle.

L’« agitation » est le crime le plus grave qu'on puisse y commettre.

Au cours de son séjour parisien dans les années 1980 et 1990, Edward Limonov observe avec un regard aigu le fonctionnement des sociétés démocratiques modernes. Dans un monde où l'héroïsme a disparu, où les loisirs s'imposent comme un instrument de la violence molle, quelle liberté reste-t-il à l'individu ? Avec courage, l’auteur du Livre de l’eau apporte sa contribution au débat.

Publié en 1993, cet essai, d’une force intacte, s’est imposé comme un classique d’Edward Limonov qui a écrit pour cette nouvelle édition une préface inédite."

 

 

 

L'auteur : Edward Limonov est né en 1943 à Dzerjinsk en Russie. Il est l’auteur de romans et essais, parmi lesquels Le poète russe préfère les grands nègres, Le Livre de l’eau et Le Vieux.

 

 

 

 

 

Le Grand Hospice Occidental

Par Edouard Limonov

Préface d'Edouard Limonov

Traducteur : Michel Secinski

Editions Bartillat.

www.editions-bartillat.fr/

ISBN : 9782841006144 . Septembre 2016.      252 pages , 20 €

 



13/11/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres