Livres Critique

La Vie des autres

zoom

 

 

   

 

 

 

 

   "Un monde de misère, de misère incommensurable, de misère infinie..." ( p.14) La Vie des autres ne se limite pas à décrire l'extrême pauvreté  au Bengale durant les années 60. Elle nous offre la coupe sociologique d'un pays terrassé par le fléau  des castes et   l'arriération dominante.  Neel Mukherjee nous plonge dans le quotidien d'une famille, les Gosh,  rongée par les rancœurs et la cupidité, bientôt clivée par le départ du fils, Supratik, choisissant d'aller partager le destin des rebelles maoïstes. L'auteur décrit avec brio le conflit des générations, les rivalités familiales et le fossé   se creusant entre  riches et  pauvres, ce qui révèle les failles d'une société   à bout de souffle.  Emaillé de  formules  profondes ( "La gratitude, c'est le venin à l'égard des inférieurs", p. 33 ; " La vie de gueux ne vous lâche pas...", p. 45 ), ce roman ample et ambitieux rivalise avec les puissantes sagas  du début du  XXème siècle ( Tagore, Galsworthy, etc. ) Témoin foisonnant de la désagrégation sociale, il révolutionnera votre regard sur les sociétés indiennes.

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

" Fresque puissante et épique, tragique et comique, La Vie des autres de Neel Mukherjee, lauréat du Encore Award, retrace l'histoire d'une famille indienne prise dans les tourments historiques d'une nation en pleine mutation.

 

Calcutta, fin des années 1960. Prafullanath règne en patriarche sur la vaste maison qui abrite plusieurs générations de la famille Ghosh, sans se rendre compte que les fondations sur lesquelles repose l’harmonie domestique menacent de s’effondrer. Minée par les rivalités entre belles-filles et par les secrets, la famille se délite en même temps que la société bengalie se transforme. Au moment où la prospère affaire familiale se désagrège, Supratik, l’un des petits-enfants qui rêve de changer cette société sclérosée et profondément inégalitaire, choisit la voie de l’activisme radical maoïste. À travers cette puissante saga familiale, Neel Mukherjee illustre brillamment les fractures de la société indienne et le fossé creusé entre les générations et entre les nantis et les pauvres dans un pays à l’aube d’un tournant historique."

 

 

 

 

 

L'auteur :  Né à Calcutta, Neel Mukherjee a remporté pour Le Passé continu, son premier roman, de nombreux prix en Inde et en Grande-Bretagne. La Vie des autres est son deuxième roman pour lequel il a été finaliste du Man Booker Prize et du Costa Award avant d’être récompensé par le Encore Award en 2014. Il vit à Londres.

 

 

 

 

 

La Vie des autres

Par Neel Mukherjee

Traduit de l'anglais ( Inde ) par Simone Manceau

Editions Piranha

Piranha

www.piranha.fr

Isbn : 978-2-37119-045-0. Août 2016. 560 pages. 24,90 €uros



05/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres