Livres Critique

La Tyrannie de l'évaluation

 

 

 

   Jusqu'où nous mènera la   folie de la mesure  dénommée "évaluation" ? En référence aux drames causés par cette idéologie nauséabonde, Angélique del Rey nous le  confirme :  "évaluer, c'est tuer".  Aussi interpelle-t-elle "ce puissant instrument de pouvoir"  à l'aide de nombreux arguments.  Les lecteurs de Livres Critique le savent bien : le retour caricatural du confessionnal   panoptique nous transforme en machine ; il  siphonne  notre personnalité au détriment du sens, de l'expérience et de la créativité... Que devient la vie sociale  ? Que devient l'Homme ?  Ce livre précis donnera des armes   à tous ceux d'entre nous qui souhaitent dire non et résister.

 

Présentation de l'éditeur : 

 

"Dans la vie quotidienne de chacun, jeune ou moins jeune, cadre ou ouvrier, à l'école comme au travail, dans les organisations publiques et privées, au niveau des politiques publiques, etc., les évaluations se font de plus en plus pressantes, diffuses, continues. Rendre des comptes, être visible, mesurable et surtout compétitif devient l'injonction permanente, stressante et très peu mise en cause. Être évalué paraît généralement aller de soi, voire être désirable : « On m'évalue, donc je suis. » Or ces évaluations sont tout à fait paradoxales : au nom de la rétribution au mérite, elles dénient le mérite véritable et engendrent un climat délétère de concurrence et de sauve-qui-peut ; au nom de « plus d'efficacité», elles créent une forme inédite d'inefficacité ; au nom de l'objectivité, elles écrasent les différences, standardisent, normalisent.
De cette omniprésence de l'évaluation et de ses méfaits, ce livre propose une analyse originale, qui, au-delà de la critique, réfléchit aussi à des pistes alternatives en résonance avec une intuition largement répandue : la complexité de la vie sociale n'est pas respectée. Les nouvelles évaluations rendent unidimensionnelle une vie multiple, ignorent les conflits qui font le coeur de l'individu comme de la société et, surtout, prétendent être justes et efficaces en dehors de toute situation réelle, en dehors de toute territorialisation.
Une réflexion essentielle pour ne pas se soumettre à cette «évaluation qui tue ».

 

L'auteure :

 

Angélique del Rey enseigne la philosophie dans un centre de postcure pour adolescents, en banlieue parisienne. Elle est l’auteure, avec Miguel Benasayag, de Plus jamais seuls. Le phénomène du téléphone portable (Bayard, 2006) et Éloge du conflit (La Découverte, 2007). Elle a aussi collaboré, avec des membres du Réseau Éducation sans frontières, à l’écriture de La Chasse aux enfants (La Découverte, 2008).

 

 

 

 

 

La Tyrannie de l'évaluation

par Angélique Del Rey

Editions de La Découverte

Editions la découverte - Accueil

 

 Coll.: Cahiers Libres 
Parution : janvier 2013, 160 p. 14 €

Isbn : 9782707170095

   


04/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres