Livres Critique

La Suture

//www.philippe-rey.fr/images/livre_galerie_310.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

    Après Camille, mon envolée, révélation de l'année 2015 dans lequel elle nous avait tant émus, Sophie Daull nous entraîne dans un voyage généalogique ayant une boîte à chaussures comme point de départ. « La mort de ma mère, je la vois comme un entraînement à celle de Camille ». Dressant un parallèle entre sa mère et sa fille, l'auteure s'emploie à narrer deux destins tragiques en nous offrant le tableau d'une époque. Qui était Nicole ? Sophie Daull se livre à un véritable "pélerinage" aux sources pour trouver un début de réponse. Son écriture  reste d'une grande efficacité : douce, émotive et pleine d'humour délicat, elle contribue à recoudre les liens entre les générations. A la charnière du réel et de la fiction, ce livre simple et poétique parvient à nous toucher profondément.  Comme l'explique Psychologies Magazine  : « En 2015, Camille, mon envolée trouva sa place auprès des lecteurs comme un petit miracle, sans tambour médiatique. L'écriture, pure et délicate, sans aucun larmoiement, était allée droit au cœur du public. Quand un auteur de talent ne joue pas, ne s'écoute pas écrire, il trouve tout de suite sa place. Cette fois-ci, c'est de sa mère que Sophie Daull parle simplement. » 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

 

"Alors qu’elle vient de perdre Camille, sa fille de seize ans, Sophie Daull se penche sur le passé de sa mère, Nicole, une femme mystérieuse, disparue elle aussi, il y a trente ans. Munie de maigres indices – quelques lettres et photos tenant dans une boîte à chaussures –, elle entreprend de déchiffrer les lieux et paysages où Nicole a vécu, les visages qu’elle a connus, et tente de reconstituer ainsi une existence troublante.

À larges aiguillées joyeuses, poétiques ou bancales, l’auteure va coudre passé et présent, fiction et réalité, grand-mère et petite-fille, dans ce roman en forme d’enquête généalogique, qui vagabonde dans la France de l’après-guerre jusqu’aux années 80.

Se dessine ainsi la figure de Nicole, dont la frêle beauté et la timidité intriguent, porteuse d’une énigme qu’elle semble elle-même ignorer, chahutée depuis l’enfance par les rudesses d’une vie sans ménagement. Nicole, que le lecteur débusquera avec émotion derrière ses larges lunettes et la fumée de ses Gitanes…"

 

 

 

 

L'auteure : Sophie Daull est née dans l’est de la France. Comédienne, vivant à Montreuil, elle a publié Camille, mon envolée, meilleur premier roman de LIRE en 2015.

 

 

 

 

 

La Suture

Par Sophie Daull

Editions Philippe Rey

Philippe Rey

//www.philippe-rey.fr/

Isbn : 978-2-84876-537-2 ; août 2016 ; 208 pages ; 17 €



12/10/2016
0 Poster un commentaire