Livres Critique

La nuit du bûcher

 

zoom

 

 

 

 

 

  Quoiqu' écrit en 1974, ce livre de Sandor Maraï reste d'une actualité brûlante. Le narrateur, un petit moine   d'Avila, part s'enquérir des méthodes utilisées par les Inquisiteurs romains. Il assiste, ce faisant,   au supplice de Giordano Bruno, brûlé vif pour avoir dénoncé la corruption du Pouvoir. Un prétexte pour nous faire toucher du doigt le poids irrépressible des déterminismes historiques accablant l'humanité, depuis la chasse aux hérétiques et aux sorcières jusqu' aux totalitarismes du XXème siècle... et aux fanatiques de Daech. Ce livre constitue un vibrant plaidoyer en faveur de la connaissance, " seule force capable de surpasser celle de toutes les puissances dans leur volonté d'anéantir la résistance de l'Intelligence" (p.72). Rédigé sous la forme d'une lettre adressée à ses anciens compagnons du Carme d'Avila,  pétri de sagesse sociale et pourfendeur des langues de bois, limpide et concis, ce livre bouleversant se lit en un éclair et marque intensément son lecteur. A se procurer sans tarder !

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

"Rome, 1598. L'Inquisition sévit contre les hérétiques. Enfermés dans des cellules, affamés, torturés, ces derniers reçoivent à la veille de leur exécution sur le Campo dei Fiori la visite d'un inquisiteur pour les inciter à se repentir et à reconnaître publiquement leurs fautes.

Venu prendre des « leçons d'Inquisition », un carme d'Avila demande à suivre la dernière nuit d'un condamné. Malgré sept ans de prison et de tortures, celui-ci ne s'est jamais repenti. Son nom : Giordano Bruno. L'Espagnol assiste aux dernières exhortations, vaines, des inquisiteurs, et accompagne au petit matin le prisonnier au bûcher. Saisi par la violence de cette expérience, il voit toutes ses certitudes vaciller...

Écrit en 1974 - Sándor Márai vit alors en Italie -, ce roman autour de la figure de Giordano Bruno, où s'entremêlent passé lointain et passé proche, révèle un aspect inédit de l'oeuvre du grand écrivain hongrois. Nourri de l'expérience de la guerre, du fascisme, et du stalinisme qui poussera Márai à l'exil, il expose le regard lucide d'un homme sur l'idéologie totalitaire, conçue pour broyer la volonté et la dignité humaines."

 

 

 

Sándor Márai

 

 

 

L'auteur :   Né en 1900 à Kassa, en Hongrie, Sándor Márai fait ses études à Leipzig, puis vit à Francfort, Berlin et Paris, avant de rentrer dans son pays où il devient, dans les années trente, un auteur adulé. Il tombe dans l'oubli après 1948, date de son exil en Europe puis en Californie, où il se suicide, à San Diego, en 1989. Son ½uvre a été redécouverte dans les années 1990. Outre de nombreux romans, les Éditions Albin Michel ont publié deux volumes de mémoires de Sándor Márai : Confessions d'un bourgeois en 1993 et Mémoires de Hongrie en 2004. La nuit du bûcher a été écrit en 1974 à Salerne, en Italie, où l'écrivain s'était établi entre les années 1968 et 1980.

 

 

 

 

 

 

La Nuit du Bûcher

Par Sandor Maraï

Les éditions Albin Michel

www.albin-michel.fr/

EAN : 9782226319289 ; octobre 2015 ; 260 pages ; 19 €uros.

 

 



23/12/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres