Livres Critique

La France contre les robots

   

 

 

   Comme moi, vous avez déjà dû pester  mille fois contre les automates d'acier sévissant désormais un peu partout, dans nos villes, les usines, les grands commerces ou au bord des routes. Même si certains font encore mine de l'ignorer,  nous payons cette invasion  au prix fort : suppressions  d'emplois, perte des relations humaines, fichages et incohérences en tous genres, blocages et pertes de temps incroyables dès qu' un grain de sable se glisse dans les rouages, etc. Quoiqu' habilement dissimulée, la liste des inconvénients est longue.  

   Et bien, Livres Critique vient de dénicher un livre assez formidable  sur le sujet ! Dans La France contre les robots, écrit en 1947, Georges Bernanos s'élève, en effet, contre la culture de masse et les excès de l'hypercapitalisme ; il lance un avertissement péremptoire contre les mutations actuelles : "La civilisation des machines a besoin, sous peine de mort, d'écouler l'énorme production de sa machinerie et elle utilise dans ce but... des machines à bourrer le crâne... Cette énorme entreprise d'abêtissement universel où l'on voit collaborer les intérêts les plus divers - politiciens, spéculateurs, gangsters, marchands... - n'a qu'une fin : il s'agit de faire vite, d'obtenir le résultat immédiat, coûte que coûte..."  Aussi, l'auteur nous  invite à revenir aux sources de notre civilisation pour défendre la condition humaine. Au primat de l'action, qui sous-tend le monde moderne, il oppose celui de  la vie intérieure et de la responsabilité personnelle, conditions sine qua non de la vraie liberté. La société actuelle, fondée sur la cupidité et le mercantilisme, aliène terriblement l'être humain. Nous devons donc à tout prix nous en délivrer si nous voulons vivre en harmonie avec le monde et ceux qui nous entourent. Dans ces pages extrêmement prophétiques et saisissantes, l'auteur nous met en garde et nous réveille à chaque instant. "La France," explique-t-il, " refuse d'entrer dans le Paradis des Robots... Et, d'ailleurs, ce Paradis n'existe pas - "   Nous rappelant les brillantes analyses de Jacques Ellul ( "Tant qu'on nous réduira à l'état de robots, les robots nous réduiront à néant"  ou encore : "Nous sommes aujourd'hui au stade d'évolution historique d'élimination de tout ce qui n'est pas technique" ), ce livre  aide à déjouer les pièges mortels du monde de demain. A lire sans faute, tant qu'il est encore temps !  

 

Présentation de l'éditeur :

 

"En 1948, Georges Bernanos meurt en laissant le manuscrit d’un dernier livre, paru de façon posthume : La France contre les robots. Un demi-siècle après sa parution, ce pamphlet reste d’une incroyable actualité. Cette apologie de la Liberté est un défi jeté aux idolâtries du profit et de la force. Georges Bernanos, dans une violente critique de la société industrielle, s’adresse à la « France Immortelle » face à la « France périssable », celle des combinaisons politiques et des partis. L’auteur y estime que le progrès technique forcené limite la liberté humaine. Bernanos conteste l’idée selon laquelle la libre entreprise conduirait automatiquement au bonheur de l’humanité. En effet, selon lui, « il y aura toujours plus à gagner à satisfaire les vices de l’homme que ses besoins ». Il explique ainsi qu’un jour, "on plongera dans la ruine du jour au lendemain des familles entières parce qu’à des milliers de kilomètres pourra être produite la même chose pour deux centimes de moins à la tonne" ; une étonnante préfiguration de ce que seront les délocalisations quarante ans plus tard ! Bernanos prédit également une révolte des élans généreux de la jeunesse contre une société trop matérialiste où ceux-ci ne peuvent s’exprimer, et cela plus de vingt ans avant la contestation de la société de consommation, qui sera l’un des aspects de Mai 1968. Ici, on sent en permanence le courage, la loyauté, la rectitude du jugement qui ont permis à Bernanos de se tenir toujours au niveau de l’histoire de son temps et de faire toujours les bons choix : contre le clergé assassin de la guerre d’Espagne, contre les dictatures, contre la collaboration, pour la résistance, pour la rectitude du cœur et du jugement. Cette polémique engagée contre la « société des machines » est un cri, un appel très moderne et même futuriste à la construction d’une société où il serait possible de mener une vie digne de l’être humain."

 

La France contre les Robots

par Georges Bernanos

Editions du Castor Astral

Accueil - Le Castor Astral

ISBN 978 2 85920 805 9 , 250 pages, 19 €uros.

 



28/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres