Livres Critique

La Femme

     1540-1.jpg

 

  A mi-chemin de la poésie, de l'essai et du pamphlet, cet état des lieux vertigineux nous interpelle. Nous les femmes, parce qu'il nous aide à repérer notre identité et à déciller notre regard. Nous les hommes parce qu'il nous met, de façon assez incroyable, en état d'empathie vis-à-vis des femmes. En s'appuyant sur des références fort intéressantes, l'auteure cherche à dégager des perspectives pour demain. Elle y parvient : ce livre nécessaire offre un éclairage original et nous met presque au défi de vivre d'autres vies, quitte à commencer dès aujourd'hui. A lire sans faute.

 

Présentation de l'éditeur :

 

"De la maîtresse de maison à la question de l’avortement, des mauvais combats du féminisme à ses solutions sur la prostitution, du bonheur de la frivolité à la violence domestique, de la solidarité féminine à la question de l’argent, de l’amour courtois au déclin du mâle, Bénédicte Martin croque et diffracte la femme de 2014.

 Entre manifeste et poème, entre imprécation et programme, elle tisse avec des mots brûlants et des vers luisants une héraldique de la femme contemporaine. Celle qui se désagrège à la quarantaine sur les marches des tribunaux, venant solder ses amours alors que sa sexualité est dans la fleur de l’âge ; celle qui échoue, suante sur les rivages sableux d’un homme, forcée d’incarner à la fois la salope, la cuisinière et la bonne mère. C’est elle qui marche dans la rue, devant ou derrière vous, se questionnant sur sa condition de femme.

Était-ce vraiment cela que le féminisme nous promettait ?

Des pensions alimentaires et du sexe par derrière ?

Bénédicte Martin, telle Constance dans L’Amant de Lady Chatterley, se plante devant le paysage dévasté de la condition féminine et jette ce cri : « Qui a voulu ça ? »

 

L'auteure : Née en 1978, Bénédicte Martin est l'auteure de Warm Up (Flammarion, 2003), Perspectives de paradis (Flammarion, 2006), La source des femmes avec Raidu Mihaileanu et Julian Torrès (Glénat, 2011) et Quelqu'un quelque part est foutu (Stéphane Million, 2012).

 

La Femme

par Bénédicte Martin

Editions des Equateurs/ Éditions des Équateurs 

Mars 2014 ; isbn : 9782849902820 ; 205 pages ; 17 €uros.



17/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres