Livres Critique

La Danse de la Mouette

 

1507-1.jpg

 

                   Description impitoyable de l'Italie contemporaine, portraits sans  concessions, nombreux ressorts burlesques et dialogues déjantés  : ce nouveau cru  Montalbano ne décevra pas les fans du fameux commissaire.  En effet, le texte ne manque ni de sel ni de vivacité. Et c'est tant mieux ! Par les temps qui courent, ce thriller  offre une bonne cure d'humour à l'italienne. Un régal... 

 

Présentations de l'éditeur :

 

"Ce matin-là, derrière sa fenêtre, le commissaire Montalbano se laisse envoûter par le spectacle d’une mouette agonisante sur la plage, une danse frénétique et désespérée. Serait-ce un mauvais présage ? Lui que la peur de la mort ne cesse de tourmenter chasse cette image de son esprit. Il se prépare à partir en vacances avec sa fiancée Livia et entend bien en profiter. Mais alors qu’il se rend au bureau pour régler les derniers détails, il découvre qu’un de ses hommes manque à l’appel. Il s’agit de Fazio, le plus fidèle et le plus ponctuel d’entre eux. Étrange…
Rongé d’inquiétude, Montalbano décide de mener l’enquête. La dernière fois qu’il a été vu, Fazio se trouvait sur les quais de Vigàta en compagnie d’un ancien camarade de classe, un ex-danseur au bout du rouleau, bientôt retrouvé assassiné. Les recherches de Montalbano vont le mener dans une zone truffée de puits artésiens, une zone qui ressemble étrangement à un cimetière de la mafia…"

 

En résumé :

 "Le brigadier Fazio, pilier du commissariat de Vigàta a disparu. Montalbano découvre que son homme enquêtait sur des trafics dans le port de pêche avant d'avoir été entraîné dans un lieu où des puits asséchés servent de cimetière sauvage. Tandis que l'angoisse croît, une image obsède le commissaire : celle de la danse d'une mouette à l'agonie, qu'il a observée sur sa plage. Fusillades dans un tunnel, tentative d'assassinat dans un hôpital, affrontement avec la mafia, rencontre d'une très jolie et très ambiguë infirmière : pas étonnant que Montalbano en vienne à oublier la présence chez lui de Livia, son éternelle fiancée génoise venue lui rendre visite... Dans cet épisode, l'un des plus haletants de la saga Montalbano, Camilleri nous enchante une fois de plus par son sens du portrait, sa langue savoureuse, son talent de conteur qui sait mêler les précisions culinaires à des moments magiques aussi indéchiffrables que sa Sicile bien-aimée."

L'auteur : Italien d’origine sicilienne, née en 1925, Andrea Camilleri a mené une longue carrière dans le théâtre, la radio et la télévision, avant de se tourner vers la littérature. Il rencontre rapidement le succès, puisque les enquêtes de son célèbre commissaire Montalbano donnent naissance à rien de moins que le « phénomène » Camilleri.

 

La Danse de la Mouette

par Andrea Camilleri

Traduit de l'italien ( Sicile ) par Serge Quadruppani

Titre original : La danza del gabbiano

Fleuve Editions | Site des éditions Fleuve Noir 

300 pages ; janv. 2014 ; isbn : 9782265093997 ; 20,20 €uros.



04/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres