Livres Critique

La Caricature de Dieu

 1507-1.jpg

 

 

 

   Une écriture soignée. De longues phrases raffinées. Un univers foisonnant émaillé de références cultes. Des digressions pleines de sens ( cf. p. 34 : "... jusqu'à ce que l'âge vous reléguât du rôle de faire-valoir à celui d'utilité, puis, enfin, de femme invisible..." ) Tel est l'univers auquel nous invitent ces étonnantes  nouvelles.   Révélant d'intéressantes qualités d'analyse et d'introspection, ce livre ne laisse pas le lecteur indemne.  Méryl Pinque  ? Un nom et une carrière à suivre.

 

Présentations de l'éditeur :

 

  « L’humanité n’est même plus une légende, elle est un mythe », affirmait Romain Gary. C’est ce mythe que l’auteur dénonce ici avec une sombre et féroce jubilation. Ce livre est un jeu de massacre, un vœu d'abjuration. L’humanité, convoquée au bal de la vérité, défile sans fards ni merveilles, au long de treize nouvelles ciselées
dans la révolte. L’écriture, conjuratoire, entraîne le lecteur dans un univers tour à tour romantique, satirique et grotesque, à la frontière du réel et de l’imaginaire » (...)

" Découvrir un auteur, faire entendre une voix authentique, tous les éditeurs en rêvent. Reçu par la poste, le texte de Méryl Pinque a longtemps pris la poussière au rayon des manuscrits non lus. Elle aurait pu s’impatienter, aller voir ailleurs, me suis-je dit remué par la lecture de ces nouvelles si singulières, si ancrées dans un aujourd’hui troublant pour ne pas dire odieux. Quand on est impressionné par une voix nouvelle, des noms surgissent, c’est normal. Le sentiment que m’avait procuré cette lecture était si fort que j’ai pensé à Ivan Bounine, à Kate Chopin, à Raymond Carver, à Truman Capote aussi. Quand on est impressionné par quelque chose de nouveau, on cherche à s’accrocher à de grands souvenirs de lecteur. Mais aucune des références n’est jamais vraiment
pertinente. Sauf peut-être pour le souvenir qu’on garde d’une grande lecture. En plus, le monde de la nouvelle est un monde à part. Méryl Pinque est hors des clichés et des modes, les histoires
qu’elle raconte ont la force rare de la vérité, sentiment que la littérature seule procure en plein.
J’espère que vous partagerez mon enthousiasme en naviguant d’île en île, dans l’archipel de Méryl."

Victor Loupan

 

L'auteure : Critique littéraire pour Ring et Sisyphe, militante des droits des animaux, Méryl Pinque est l’auteur de Sherlock Holmes, l’ombre du héros (Faustroll) et participe en 2011 aux Cahiers de l’Herne sur Colette. Elle dirige un Manifeste végan (Autrement, 2015) et collabore au Dictionnaire Colette (Classiques Garnier, 2015). La Caricature de Dieu est son premier ouvrage de fiction.

 

La Caricature de Dieu

Nouvelles

Par Méryl Pinque

Editions du Rocher

Septembre 2014 ; isbn 9782268076294 ; 265 pages ; 17,90 €uros.



10/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres