Livres Critique

L'énigme de la mort de Descartes

    

    Franchement, depuis le temps qu'on attendait un peu de lumière, on s'était fait une raison : Outre-Rhin, certains avaient accès à d'intéressantes révélations sur la mort de René Descartes dont nous étions  frustrés.

     Jusqu'à présent, nous croyions naïvement à ce qu'on nous avait appris sur les bancs du collège  : le célèbre philosophe et mathématicien avait accepté une invitation de la reine Christine à venir en  Suède en septembre 1649 ... où, prétendait-on, il devait décéder des suites d'une maladie pulmonaire.   

    Cette version officielle pour le moins étonnante - Descartes n'avait alors que 56 ans - perdura ensuite jusqu'à nos jours.

     En 1996, un historien et scientifique allemand, Eike Pies, fut le premier à prêter attention aux circonstances de la mort de Descartes ; preuves à l'appui, il souleva un coin du voile dans un livre  à succès intitulé « L'Affaire Descartes » ( "Der Mordfall Descartes " ). C'est en 2009 qu'une nouvelle enquête extrêmement précise de Theodor Ebert -"Der rätselhafte Tod des René Descartes"...-  confirma  le pot au rose : Descartes n'était pas décédé de mort naturelle comme on le croyait. 

      Heureusement pour nous, la traductrice Claire Husemann et les éditions Hermann viennent de rétablir la vérité historique dans une affaire qui fait froid dans le dos.

     De quoi est vraiment mort notre grand philosophe national René Descartes ?

      La réponse, extrêmement dérangeante, ne met en cause ni la reine Christine ni l'état de santé du philosophe...Vous découvrirez tous les tenants et aboutissants dans ce livre passionnant qui se lit comme un véritable thriller ! 

 

  Présentation de l'éditeur  :

 

"À l’automne 1649, René Descartes se rend à Stockholm à l’invitation de la reine Christine de Suède. Quelques mois plus tard, le philosophe y décède, d’une pneumonie, dit-on. Cette explication soulève promptement des doutes ; des rumeurs selon lesquelles il serait question de poison.
Theodor Ebert vérifie les indices et rouvre le « dossier Descartes ». À l’aide de documents existants mais jusqu’alors peu pris en considération, il reconstitue en premier lieu l’évolution de la maladie. Ce faisant, de sérieux doutes s’imposent quant au caractère naturel de la mort de Descartes. L’auteur s’attache alors à découvrir qui aurait pu avoir un mobile pour commettre un meurtre envers Descartes et si une opportunité se présenta d’empoisonner le philosophe. À l’issue de l’enquête minutieuse, l’énigme de la mort de Descartes apparaît sous un nouveau jour."

L'auteur :
L' universitaire Theodor Ebert a enseigné la philosophie à l'Université d'Erlangen-Nürnberg. Il a dédié plusieurs ouvrages à Platon,  Socrate et  Aristote. Il est connu Outre-Rhin pour avoir dévoilé publiquement l'imposture de l'ancien SS Hans Schneider qui obtint un poste à l'Université d'Erlangen après avoir changé de nom.

 

L'énigme de la mort de René Descartes

par Theodor Ebert

Coll. Hermann Philosophie dirigée par Roger Bruyeron et Arthur Cohen

ISBN : 9782705681661 ; 330 pages ; 33 €uros Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur internet. 



08/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres