Livres Critique

L'armoire des robes oubliées

 

  

 

  Une intense chaleur poético-sociale se dégage de ce livre nous venant du froid. Riikka Pulkkinen y retrace, en effet, la vie d’une famille heureuse, avec ses bonheurs et ses secrets. Tandis que la figure énergique d'Elsa, la grand-mère, est en train de s’éteindre, l'auteure passe la vie du couple au crible sous le regard de sa petite-fille.  Sous-tendu par l'amour de Paris, L'armoire des robes oubliées révèle une nouvelle voix littéraire, à la fois hyperréaliste et fortement empathique.  Un livre tendre et sensible. Une histoire poignante.

 

Présentations de l'éditeur :

 

  "Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. 
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée..."

 

   "Tous les prénoms féminins sonnent en A. Même leurs diminutifs. Leurs mémoires résonnent de souvenirs en écho, communs ou à reconstruire parce que les mensonges, les non-dits, la sensibilité différente des protagonistes les ont distordus ou effacés. Elsa regarde venir sa mort en s’efforçant d’être légère aux siens. Martti, son mari, et sa fille Eleonoora l’entourent en dissimulant leur chagrin. Anna, la plus romanesque des deux filles d’Eleonoora traverse le monde au bonheur des fabulations qu’il lui offre. C’est elle qui va faire surgir des secrets enfouis, l’histoire d’Eeva, entrée dans la famille pour s’occuper de sa mère enfant. Toutes les choses les plus importantes de la vie coulent de la plume subtile de Riikka Pulkkinen qui se glisse d’une mémoire à l’autre comme un chat joue avec une pelote. La presse finlandaise a souligné l’incroyable habileté de construction, les Prix l’ont couronnée ; tous se sont complus à louer cette poésie que ne corrompt jamais le sentimentalisme et rend grâce aux moindres mouvements du coeur."

 

L'auteure : Née en Finlande en 1980, Riikka Pulkkinen étudie la littérature et la philosophie à l’université d’Helsinki. En 2006, elle publie, Raja (La Frontière), premier roman le plus vendu en Finlande cette année là, et qui l'impose d'emblée comme un des jeunes écrivains les plus doués de sa génération. Ce premier roman a été récompensé par le Kaarle Prize et le Laila Hirvisaari Prize en 2007. Son second roman, L’armoire des robes oubliées, publié en 2010, confirme son talent. Sélectionné pour le plus grand prix littéraire finlandais, le Finlandia Fiction Prize, encensé par la critique, L’armoire des robes oubliées, l'une des sensations de la Foire de Francfort 2010, a déjà été vendu dans douze pays.

 

L'Armoire des robes oubliées

par Riika Pulkkinen

Les éditions Albin Michel

400 pages

ISBN : 9782226238405

Prix : 20.90 €



28/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres