Livres Critique

Je suis corse et je n'en suis plus fier

    

 

    Comme vous l'avez vérifié dans nos précédents posts, Livres Critique profite du retour de l'été pour s'intéresser à l'île de Beauté ( voir plus haut   La Corse pour les Nuls   &   Razzia sur la Corse.  )

     Peut-être connaissez-vous déjà l'excellente collection "Mad Max" de l'éditeur Max Milo ? On lui doit plusieurs best-sellers, comme, par exemple, "Je suis noir et je n'aime pas le manioc", de Gaston Kelman, qui défraya la chronique il y a quelques années.

    On y compte aussi un livre fort bien senti de  Paul-François Paoli : "Je suis corse et je n'en suis plus fier". L'auteur y a le cran de dénoncer  certains faits dommageables,  tout en facilitant la compréhension de ce petit territoire marqué par l'épaisseur historique. En mobilisant des repères jusqu'ici épars, ce parler-vrai doublé d'une plongée culturelle passionnante fait du bien à tous ceux qui l'entendent. Un éclairage original et un livre pour le moins unique, orné d'une belle phrase d'André Malraux en frontispice : "De Gaulle a son mystère comme la France a la Corse". Une lecture aussi brûlante que nécessaire.  

Présentation de l'éditeur :

 

"Paul François Paoli dévoile, dans un pamphlet solidement argumenté, l’imposture d’un certain nationalisme corse qui, à lui seul, paralyse et confisque le débat. Méthodes maffieuses, revendications politiques incohérentes et violence endémique ont définitivement conféré à la Corse une réputation dont elle se serait passée. La Corse est devenue une énième « banlieue, un concentré du mal français entre chômage et assistanat massif, léthargie économique et fracture ethnique ». La Corse est « une région sous développée et sous peuplée, vidée de ses forces vives par l’émigration qui se complait dans la réprobation qu’elle suscite » qui n’est perçue par les Continentaux que sous l’angle peu réaliste d’un petit paradis ou sous celui plus dramatique du crime et du détournement de fonds.
L’auteur n’est plus fier d’être corse et c’est à ce titre qu’il s’adresse aux siens : « en quoi pouvons-nous être fier alors que nous avons perdu ce qui constituait notre richesse : notre hospitalité, nos traditions ou notre histoire ? »
Ce que veut ce livre, c’est briser le tabou qui est au cœur du malentendu, stopper cette dérive qui éloigne toujours plus la Corse de la France. Au nom surtout d’une large majorité silencieuse de corses, Paul François Paoli, aborde, en dix chapitres, les thèmes-clé de la question et passe au crible sans complaisance les principaux poncifs du débat : violence, indépendance, clientélisme, immigration, fierté, racisme et mythes fondateurs de la nation corse."

L'auteur :  Paul-François Paoli est journaliste et auteur.

 

FEUILLETER

 

EN SAVOIR PLUS

 

Je suis corse et je n'en suis plus fier

par Paul-François Paoli

Editions Max Milo

Bienvenue chez Max Milo Editions 

128 pages; ISBN : 2-914388-58-6 ; 12 €

 

 



23/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres