Livres Critique

J'ai survécu à la psychiatrie

  

 

    Si vous avez encore quelques illusions à perdre sur le système psychiatrique français, je vous conseille vivement de lire le livre de Christelle Rosar ; l'on y constate, hélas, que la violence institutionnelle sévit toujours en cet honorable sous-monde franco-français : "Contraindre aux soins, contrôler, classer, prescrire des médicaments, y sont trop souvent les seules ressources proposées pour améliorer la santé mentale"... ( extrait de la postface ). Le grand intérêt de ce livre   est de  soulever le coin du voile : à l'évidence et comme le déplore l'auteure, à l'instar de tous les broyés du système, "une autre psychiatrie est possible, mais les voix qui s'élèvent sont rares et le sujet reste, en France, encore tabou..."  Et si les journalistes d'investigation commençaient à s'y intéresser ?

 

Présentation de l'éditeur :

 

"1,8 millions de personnes sont directement concernées par la psychiatrie en France. 350 000 sont en hôpital. Pour 1000 habitants, il y aurait 1 hospitalisation sous contrainte. Pourtant, ce système, générateur d’exclusion sociale et de stigmatisation, domine.

Internée à 16 ans, Christelle Rosar a enchaîné pendant vingt ans les hospitalisations. On l’attache, on lui injecte des médicaments, on la maintient dans un état végétatif. Elle a vu des patients rester à l’hôpital de leur adolescence à leur mort, d’autres subir peu à peu les effets secondaires des traitements.

Aujourd’hui affranchie, elle nous raconte ses luttes pour retrouver son autonomie et sa place au sein de la société, dénonce les abus et les failles du système psychiatrique français, particulièrement violent."

Postface de Martine Dutoit et Marie-Claude Saint-Pé

 

Les auteures :

 

Christelle Rosar travaille pour l’association Advocacy, une asssociation visant à aider et à écouter les usagers de la psychiatrie et leur famille. Elle collabore à des groupes de réflexion ou à des conférences sur la question du handicap, de la santé mentale et du droit des personnes concernées. A 16 ans, suite à une bagarre avec un adolescent, elle a été considérée comme ayant un trouble grave du comportement et de la personnalité. Internée en psychiatrie durant 20 ans, ce n'est qu'à 37 ans qu'elle parvient à s'en sortir, grâce à sa prise de conscience de la dépendance dans laquelle l'avait maintenue la psychiatrie et à sa rencontre avec Advocacy france à Paris.

Docteure en sciences de l’Éducation, Martine Dutoit a été assistante sociale à l’hôpital Sainte Anne. Maître de conférences et fondatrice de Advocacy,elle est l’auteur de livres et de nombreux articles sur la santé mentale et la stigmatisation.

Marie-Claude Saint-Pé est docteure en sociologie, spécialisée en politiques sociales du handicap, formatrice et évaluatrice des établissements sociaux et médico-sociaux. Elle anime le collectif d’associations Urbanités.

 

J'ai survécu à la psychiatrie

par Christelle Rosar

Postface de Martine Dutoit et Marie-Claude Saint-Pé

Editions Max Milo / Bienvenue chez Max Milo Editions 

ISBN: 978-2-315-00369-3 ; 178 pages ; 16 €



12/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres