Livres Critique

Frankenstein à Bagdad

zoom

 

 

 

 

 

 

 

"L'explosion se produisit deux minutes après le départ de bus Kia qu'avait emprunté la vieille Elishua Oum Daniel. Tous les passagers se retournèrent d'un bloc et découvrirent au-delà de la foule l'impressionnant panache de fumée, d'un noir profond, qui s'élevait du parking situé à proximité de la place de l'Aviation, au centre de Bagdad."

Voilà un roman qui ne tourne pas le dos à la réalité. Alors qu'une violence inouïe dévore l'ancienne cité des Mille et unes Nuits, Ahmed Saadawi nous offre  un contrepoint au regard déformé des médias. Lauréat du  "Prize for arabic fiction 2014",  "ce roman étaye à la perfection la théorie d'Ahmed Saadawi qui pense que la fiction est plus apte que le journalisme à transmettre pleinement l'expérience émotionnelle que représente la vie dans une ville où des niveaux de violence extraordinaires sont devenus ordinaires" ( The New York Times ). Le lecteur sort de ce singulier périple à Bagdad proprement tétanisé.

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Conte aussi fantasmagorique que réaliste situé dans l'Irak de l'après Saddam Hussein, Frankenstein à Bagdad a reçu le Prix international du roman arabe 2014.

Dans le quartier de Batawin, à Bagdad, en ce printemps 2005, Hadi le chiffonnier récupère les fragments de corps abandonnés sur les lieux des attentats qui secouent la ville pour les coudre ensemble. Plus tard, il raconte à qui veut bien lui payer un verre qu’une âme errante a donné vie à cette mystérieuse créature, qui écume désormais les rues pour venger les innocents dont elle est constituée. À travers les pérégrinations sanglantes du Sans-Nom, Ahmed Saadawi se joue des frontières entre la réalité la plus sordide et le conte fantastique, entre superstitions magiques et croyances religieuses pour dresser le portrait d’une ville où tout le monde a peur de l’ inconnu."

 

 

 

 

L'auteur :   Né en 1973, Ahmed Saadawi est réalisateur de films documentaires et vit à Bagdad. Auteur d’un recueil de poèmes et de trois romans, il est le premier écrivain irakien à avoir reçu le prestigieux « International Prize for Arabic Fiction », en 2014, pour Frankenstein à Bagdad

 

 

 

 

Frankenstein à Bagdad

Par Ahmed Saadawi

Traduit de l'arabe par France Meyer

Editions Piranha

Piranha

www.piranha.fr/

Isbn : 9782371190474. Septembre 2016. 382 pages. Prix : 22,90 €uros. 



10/09/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres