Livres Critique

C.L.R. James. La vie révolutionnaire d'un Platon noir.

 

C. L. R. James  - Matthieu RENAULT

 

 

 

 

 

 

 

 Originaire de la colonie britannique de Trinité et Tobago, Cyril Lionel Robert James fut un écrivain engagé et visionnaire. Longtemps proche des idées de Lénine et de Trotsky, il milita pour l'indépendance de son pays et prôna la création d'une  fédération des Antilles britanniques. A la fois révolutionnaire et panafricain, il rédigea de nombreux ouvrages, dont une étude  de la révolution de Saint-Domingue ( Les Jacobins Noirs, 1938 ) et une pièce de théâtre dédiée à Toussaint Louverture. Dans ses livres, il défendit l'idée d'une émancipation complète de la société civile ( " Le socialisme n'est rien d'autre que l'auto-organisation du prolétariat portée à son ultime limite", Facing reality, cité p. 149   ).    Matthieu Renault offre   des clés indispensables pour comprendre la pensée d'un  "outsider"  ayant  influencé de nombreux intellectuels tels qu' Aimé Césaire ou  Cornélius Castoriadis. Le grand intérêt de cette biographie n'est pas seulement de dresser un portrait détaillé  du "Platon noir". Cette recherche passionnante ouvre aussi des voies pour demain.

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

 

 

"Qui, en France, connaît C. L. R. James ? Né en 1901 à Trinidad, alors colonie de la Couronne britannique, et mort à Londres en 1989, celui que le Times dénomma à la fin de sa vie le « Platon noir de notre génération » est pourtant une figure intellectuelle et politique majeure d’un siècle qu’il aura traversé presque de part en part.
Intellectuel diasporique par excellence, militant panafricain de la première heure, James a pris part aux grands mouvements de décolonisation de son temps en Afrique et dans la Caraïbe et fut un acteur de premier plan des luttes noires aux États-Unis.
Fervent partisan de Trotski avant de rompre avec l’héritage de ce dernier pour défendre la thèse de l’auto-émancipation des masses ouvrières-populaires, James eut un destin étroitement imbriqué dans celui du marxisme au XXe siècle. Pour ce « marxiste noir », révolution socialiste et luttes anticoloniales-antiracistes étaient intimement enchevêtrées : elles s’inscrivaient dans l’horizon d’une « révolution mondiale » dont la source et le centre ne pouvaient plus être la seule Europe. C’est à celle-ci que James s’est voué corps et âme pendant plus de cinq décennies, débattant et collaborant avec ses contemporains aux quatre coins du monde.
Dans une conjoncture où la gauche radicale éprouve de grandes difficultés à renouveler ses stratégies face aux revendications des minorités non blanches et où la critique de l’eurocentrisme bat de l’aile, méditer la vie et l’œuvre de James pourrait se révéler essentiel dans la tâche de construction d’une pensée de l’émancipation qui soit, enfin, à la mesure du monde.        

 

 

 

 

L'auteur :  Matthieu Renault est maître de conférences en philosophie à l’université Paris-8 Vincennes-Saint-Denis. Il est l’auteur de Frantz Fanon. De l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Amsterdam, 2011) et de L’Amérique de John Locke. L’expansion coloniale de la philosophie européenne (Amsterdam, 2014).

 

 

 

C.L.R. James. La vie révolutionnaire d'un "Platon noir"

Par Matthieu Renault.

Editions La Découverte, éditeur engagé de livres de ...

www.editionsladecouverte.fr/


02/02/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres