Livres Critique

Balzac occulte

   

 

 

  Bien sûr, il ne faudrait pas tout réduire à l'occultisme : Antoine Faivre  a raison de  nuancer le propos. On le sait, Balzac a eu bien d'autres influences, comme, par exemple, celle de Charles Fourier...    Il n'empêche :  l'auteur de la Peau de Chagrin et de Séraphita  semblait   baigner  dans  "l'obsession du secret" et de certaines thèses romantiques, voire, swedenborgiennes.  Ebloui par l'idée d'absolu, il fut aussi  un explorateur hors pair de la société moderne, entendant même "faire concurrence à l'état-civil", selon la formule employée dans l'avant-propos de La Comédie Humaine.  Anne-Marie Baron, présidente de la société des amis d'Honoré de  Balzac, a le mérite de restituer  fidèlement ce qui imprégnait l'époque. Aussi ce voyage au coeur d'un XIXème siècle ténébreux  captivera-t-il   les amoureux des oeuvres de Balzac... au demeurant si visionnaires et  intemporelles à nos yeux.

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Une famille franc-maçonne, un intérêt précoce pour la philosophie et l’histoire des religions, le goût du secret et une véritable fascination pour les sociétés secrètes, dont il va faire le thème de nombreux romans, tels sont les premiers éléments qui imposent l’idée d’un Balzac occulte, prêt à dévoiler à ses lecteurs les ressorts cachés – humains ou non humains - de la société. Pour cela, son œuvre accorde une place déterminante au magnétisme, à l’alchimie et plus généralement aux « Sciences occultes », filon inestimable pour un romancier aussi attentif au prix éditorial de tels trésors. Les théosophes Emanuel Swedenborg et Louis-Claude de Saint-Martin y apparaissent à la fois comme personnages romanesques et comme auteurs de textes fondateurs qu’il cite ou s’approprie en fonction de sa stratégie narrative. Ce Balzac visionnaire, mystique et féru d’ésotérisme, analysé ici méthodiquement pour la première fois, se révèle être encore plus passionnant que l’auteur réaliste des manuels scolaires. Plus profond surtout par son ambition de construire une œuvre totale et un système d’explication unitaire – socio-politique, scientifique, esthétique et métaphysique – de ce monde d’apparences qu’est la Comédie humaine"

 

L'auteure :

Docteur ès lettres, présidente de la Société des Amis d’Honoré de Balzac et de la Maison  de Balzac et critique de cinéma, Anne-Marie Baron signe ici son septième essai sur Balzac.

 

Balzac occulte

par Anne-Marie Baron

Préface d'Antoine Faivre

Editions L'Age d'Homme coll. Océan noir

12/2012 ; 326 p. ; isbn : 978-2-8251-4234-9

Prix : 24 €


 



01/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres