Livres Critique

Americana.

 

Americana

 

 

 

 

 

    Au début des années soixante, les Kinks rivalisaient avec les Beatles et les Rolling Stones. Ils devaient leur succès à leur talentueux leader  : Ray Davies qui ancrait ses textes dans un contexte anglais sans occulter le quotidien des gens simples ; au fil des mois, le groupe devenu culte offrit au public de véritables chefs d'oeuvre   d'observation comme Death of a clown, A well respected man, Dedicated Follower of Fashion, Sunny Afternoon, etc.  On sait que les Kinks furent interdits de séjour aux Etats-Unis durant plusieurs années ; aussi cette autobiographie drôle et touchante   revient-elle sur les événements  ayant confronté son auteur à   la société américaine. Comme l'explique le Boston Globe : " Americana mixe journal intime, extraits de chansons et réflexions sur un demi-siècle de musique rock. Davies se penche sur ses relations complexes avec le pays qui l'a à la fois tant inspiré et frustré". Couchant le testament d'une période féconde, Ray Davies nous offre   une partition limpide et pleine de sens. 

 

 

 

Présentations de l'éditeur :

 

"Dans l'Angleterre de l'après-guerre, le jeune Ray Davies rêve devant une Amérique qui, par sa culture de liberté, nourrit son imagination. Plus tard, lors de la British Invasion et des tournées des Kinks, il découvre les Etats-Unis dans une période particulièrement tumultueuse. Le groupe y est frappé d'interdiction de séjour de 1965 à 1969, avant d'y connaître un succès retentissant. Avec un regard foncièrement britannique, Ray Davies explore ici ses sentiments complexes envers un pays qui l'inspire et le trouble tout à la fois.
Avec candeur, humour et fulgurance, il nous convie à un road trip étonnant, raconte l'événement violent qui a changé le cours de sa vie alors qu'il se trouvait à La Nouvelle-Orléans, et dévoile le sens profond que revêtent pour lui la musique, la gloire et l'Amérique. Dans ces pages volontiers critiques sur l'industrie du disque, on croise aussi bien des personnages mythiques de la culture rock, tels Keith Richards ou David Bowie, que des acteurs des coulisses

(...)

Ray Davies raconte son rapport d’amour et de haine avec l’Amérique, pays où il a frôlé la mort suite à une fusillade à la Nouvelle-Orléans. Il évoque aussi avec force et humour ses liens compliqués avec l’industrie du disque, sa vie tumultueuse en tournées, son rapport à la création, ses nombreux motifs d’exaltation ou de colère.

Un témoignage précieux sur les liens musicaux et culturels tumultueux entre la Grande-Bretagne et les États-Unis."

 

 

 

 

L'auteur : Ray Davies (Raymond Douglas Davies) est né le 21 juin 1944 à Londres. Il est l’un des principaux compositeurs et paroliers anglais de l’après- guerre. Grand observateur social, il a su peindre avec réalisme et ironie le quotidien des petites gens et une Angleterre sur le déclin. Il a été fait commandeur de l’ordre de l’Empire britannique le . Écrivain, Ray Davies est déjà l’auteur de X-Ray et de Waterloo Sunset.

 

 

 

Americana.

Les Kinks, la route, le riff parfait.

Par Ray Davies

Traduit de l’anglais par Ariel et Marjorie Yerushalmi.

Le Castor Astral Éditeur

www.castorastral.com/

ISBN 978-28592-0013-1 ; avril 2016 ; 320 pages ; 24 €uros.



09/04/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres