Livres Critique

Adieu aux illusions. Une vie entre la Russie et l'Amérique.

 

1540-1.jpg

 

   

 

 

 

     Le journaliste Vladimir Pozner a perdu ses illusions. Sur la Russie, où il a vécu en ayant adhéré au PCUS pendant plus de vingt ans. Sur les Etats-Unis soumis à l'argent-roi  : "Je n'ai plus l'illusion qu'une seule société puisse être la seule à détenir la vérité (...) Je ne crois pas non plus que la propriété soit sacrée, ni que l'idéologie soit sans péché" (p.561). Quant à l'avenir, il n'y croit qu'à moitié sinon pas du tout ; l'essor religieux en Russie ? : "la version orthodoxe du christianisme : c'est la plus obscurantiste, intolérante, fermée, c'est celle qui, plus que les autres, tente de démontrer à l'homme qu'il n'est rien" (p.24). L'horizon radieux de la mondialisation capitaliste à la russe ? "Le nouveau système s'est trouvé privé de toute référence à l'honnêteté, c'est devenu une société de bandits et de voleurs (...) aujourd'hui, la peur a été remplacée par le cynisme, l'indifférence et une soif d'argent inextinguible" (p. 124 & 581). L'auteur n'envisage pas de voie médiane - sans doute impossible pour longtemps ? - et déplore les conséquences du nihilisme actuel ( " Nous ne pouvons pas vivre en ne croyant à rien ", p. 137 ).

Vladimir Pozner témoigne, en tous cas, d'une grande franchise. Sans faire de concessions aux pouvoirs, il dresse le tableau vertigineux d'un XXème siècle ravagé par les idéologies. Même si l'auto-portrait n'éveille pas toujours la sympathie - l'auteur ne lésine pas sur ses propres   photos... -, cette somme documentaire fourmille d'anecdotes sur l'ancienne URSS et les personnages de la nouvelle Russie.   Fruit d'une double expérience journalistique ( en URSS et aux Etats-Unis ), ce livre-fleuve a le   mérite de décrypter les paradoxes actuels. Il captivera tous ceux qui s'intéressent au métier de journaliste et/ou  à l'évolution de notre grand voisin oriental. 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Eminent journaliste russo-américain, Vladimir Pozner raconte dans Adieu aux illusions son destin exceptionnel et son désenchantement face au pouvoir soviétique. Né à Paris d’une mère française et d’un père russe, Pozner grandit à New York ; la famille décide de retourner vivre d’abord à Berlin en 1948, puis en URSS en 1952, alors qu’il a dix-huit ans. Parfaitement bilingue, désireux d’appartenir à la culture russe, il découvre un monde qu’il n’avait entrevu que dans les récits familiaux. Après ses études, il devient journaliste et, comme il le dit lui-même, « propagandiste soviétique ». Dans les années 1970, il travaille pour la radio, puis pour la télévision soviétique à destination du public américain.

Adieu aux illusions a d’abord paru en anglais en 1991 aux États-Unis. Vingt ans plus tard, l’auteur en publie la version russe, enrichie d’ajouts et de commentaires en italique, qui profitent de son recul historique. Vladimir Pozner a été le témoin des grands événements de la seconde moitié du vingtième siècle, des deux côtés du rideau de fer. Son regard acéré et malicieux, sa profondeur d’analyse, sa connaissance de la société russe et des rouages du pouvoir, font de cet ouvrage un document exceptionnel sur la Russie du vingtième siècle et sur celle d’aujourd’hui."

 

 

L'auteur : Né en 1934 à Paris, Vladimir Pozner est un véritable passeur entre l’Amérique et la Russie. Après une enfance new-yorkaise, il part vivre avec sa famille en URSS dès 1952. Il devient journaliste, travaille pour le KGB sans le savoir, puis pour divers journaux et radios soviétiques. Il est régulièrement invité à s’exprimer sur les ondes américaines dès la fin des années 1970. Depuis 1997, il vit à Moscou, où il travaille comme journaliste indépendant. Son show télévisé, Pozner, où il interviewe chaque semaine une personnalité du monde politique ou culturel, est suivi par des millions de téléspectateurs russes sur la première chaîne nationale.

 

 

 

Adieu aux Illusions. Une vie entre la Russie et l'Amérique.

par Vladimir Pozner.

Editions Noir sur Blanc.

Bienvenue sur le site des Éditions Noir sur Blanc

www.leseditionsnoirsurblanc.fr/

Isbn 9782882503763 ; 635 pages ; avril 2015 ; 27 €uros.

 



11/06/2015
0 Poster un commentaire