Livres Critique

1914. Le destin du monde.

 

 

  Sobre et précise, cette histoire de la première guerre mondiale vient dresser un bilan de l'ignoble boucherie, sorte de "guerre civile européenne" dénoncée alors par Lyautey. Livre refermé, on pense à la figure sacrifiée de Jaurès. On se demande aussi comment les institutions d'alors ont pu  s'en tirer à si bon compte... Une lecture sérieuse et édifiante, vivement recommandée par Livres Critique.

 

Présentation de l'éditeur :

" L’avenir de la France et l’Europe s’est scellé en 1914 ; cent ans plus tard, Max Gallo nous raconte cette année cru­ciale pour l’his­toire du monde.

À Paris, gare de l’Est, en ce diman­che 2 août 1914, c’est la mobi­li­sa­tion géné­rale.
Il y a bien­tôt cent ans, le samedi 1er août, l’Allemagne a déclaré la guerre à la Russie, l’alliée de la France. L’Empire austro-hon­grois est, dès le 28 juillet, entré en guerre contre la Serbie. L’engre­nage des allian­ces, des ulti­ma­tums, des mobi­li­sa­tions, entraîne les nations dans sa méca­ni­que san­glante. Berlin est soli­daire de Vienne. Paris, lié à Londres, sou­tient Saint-Pétersbourg. En quel­ques heures, toutes les gran­des gares euro­péen­nes res­sem­blent à la gare de l’Est.
Tous ces hommes qui par­tent, inno­cents, incons­cients, n’ima­gi­nent pas que des cen­tai­nes de mil­liers d’entre eux vont mourir ou être bles­sés avant que l’année 1914 se ter­mine, et que cette guerre, qui devait être brève et locale, devien­dra la Première Guerre mon­diale.

Dans 1914, le destin du monde, Max Gallo fait revi­vre jour après jour cette année 1914, déci­sive pour l’avenir du monde. Car il faut atten­dre la guerre dans les Balkans en 1991 pour que, là même où avait été assas­siné l’archi­duc François-Ferdinand le 28 juin 1914, le cycle ouvert pres­que quatre-vingts ans plus tôt soit clos. 1914 a été le destin du monde."

 

L'auteur :

Max Gallo a toujours conduit de front une œuvre de romancier, d’essayiste et d’historien. Ses romans s’organisent souvent en suites romanesques : La Baie des Anges ; Les Hommes naissent tous le même jour et La Machinerie humaine – série de dix romans qui se donne pour objet de peindre des destins français dans les dernières décennies : le premier titre, intitulé La Fontaine des Innocents, est paru en 1992, ; et le dernier, Le Jardin des Oliviers, en mars 1999. Historien – agrégé d’histoire, docteur ès lettres, longtemps enseignant –, Max Gallo, avant de publier Napoléon et De Gaulle, est l’auteur de nombreuses biographies (Jaurès, Robespierre, Garibaldi, Vallès... ) et d’études d’ensemble (ainsi Les Clés de l’histoire contemporaine). Il a été éditorialiste à l’Express, a dirigé la rédaction du Matin de Paris. Un temps député de sa ville natale, Nice, puis parlementaire européen, il fut aussi secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement (1983-1984). Il n’exerce plus de fonction politique depuis plusieurs années et se consacre tout entier à l’écriture. Il a été élu le 31 mai 2007 à l’Académie française au premier tour, occupant désormais le fauteuil n°24 de Jean-François Revel.

 

 

1914. Le destin du monde. Une histoire de la Première Guerrre mondiale.

Par Max Gallo

Editions XO

Editions XO : Lire pour le plaisir

Février 2013 ; 368 pages ; 19,90 € ; isbn : 9782845635746

 



23/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres